Épictete

286 mots 2 pages
L’isolement est un état où l'on est privé de secours. Un homme,en effet,par le fait qu'il est seul,n'est pas pour cela isolé, pas plus, du reste, qu'il n'est délivré de l'isolement par le fait qu'il se trouve au milieu d'une foule. Donc, quand nous perdons un frère, un fils,un ami sur qui nous nous reposons, nous nous prétendons laissés à l'isolement, alors que souvent nous sommes à Rome,que nous rencontrons tant de gens,que nous habitons avec tant d'autres, parfois même que nous avons une quantité d'esclaves. C'est que le concept même d'isolé signifie l'état d’un homme privé de secours, exposé à qui veut lui nuire. Aussi, en voyage, c'est surtout quand nous venons à tomber entre les mains de brigands que nous nous disons isolés, car ce n'est pas la vue d'un homme qui nous délivre de l'isolement, mais celle d'un homme fidèle,honnête, secourable.
Certains ne conçoivent pas, en effet, comment on peut vivre seul, parce qu'ils partent précisément d’un fait naturel, la sociabilité naturelle, l'affection mutuelle et le plaisir des relations humaines. Et, pourtant il n'en faut pas moins se préparer à pouvoir se suffire à soi même, à pouvoir vivre uniquement avec soi-même. Comme Zeus vit pour lui-même, se repose en lui-même, réfléchit à la nature de son propre gouvernement et s'entretient de pensées dignes de lui, de même, nous aussi, devons-nous pouvoir converser avec nous-mêmes, savoir nous passer des autres, ne pas nous trouver embarrassés sur la manière d'occuper notre vie.

EPICTETE,

en relation

  • Epictète
    972 mots | 4 pages
  • Épictète
    370 mots | 2 pages
  • Epictète
    1418 mots | 6 pages
  • Epictète
    3323 mots | 14 pages
  • Epictète
    294 mots | 2 pages
  • epictète
    288 mots | 2 pages
  • Epictete
    1850 mots | 8 pages
  • Epictete
    2395 mots | 10 pages
  • Epictete
    439 mots | 2 pages
  • Epictète
    450 mots | 2 pages