Épicure

5053 mots 21 pages
Epicure, Lettre à Ménécée

Epicure et l’épicurisme : une philosophie calomniée et déformée

L’adjectif « épicurien » est passé dans le langage courant. Il qualifie les bons vivants, ceux qui aiment les plaisirs du ventre et de la chair. Certains ( le Dom Juan de Molière, le poète romain Horace – 1°s après JC - ) se présent ainsi comme des « pourceaux du troupeau d’Epicure », et un autre poète contemporain d’Epicure, Alexis, avait intitulé une comédie « le professeur de débauche ». La philosophie d’Epicure serait donc une « philosophie cochonne » (Michel Onfray). 4 mots –clé :
L’épicurisme est un hédonisme (recherche du plaisir), mais aussi un eudémonisme (recherche du bonheur, distinct du simple plaisir). On appelle eudémonisme une morale qui fait du bonheur le « souverain bien », cad la fin ultime (on cherche tous à être heureux) et la fin parfaite de l’existence (le bonheur n’est jamais un moyen pour une autre fin : on cherche à être heureux pour être heureux. A l’inverse, on gagne de l’argent pour autre chose que l’argent).
C’est un hédonisme mais aussi un éloge de la tempérance ( vertu morale de modération : il s’agit d’éviter les excès. Boire, mais au pas au point de s’en rendre malade, manger mais sans s’empiffrer. ) Le maître mot en est l’ataraxie : paix de l’âme, sérénité, absence de trouble de l’âme.

■ Contexte : l’époque hellénistique (transition entre la Grèce classique et l’âge romain)
Epicure (–341 samos, -271 Athènes) a vécu à l’époque hellénistique (3°-4°s av JC). C’est une époque qui débute à la mort d’Alexandre le grand (-323), suivie de celle d’Aristote (-322) : une période marquée par des troubles politiques (perte de l’indépendance d’Athènes) et par une rupture dans l’histoire de la philosophie : naissance de la philosophie comme art de vivre, conception popularisée par les stoïciens.
L’école d’Epicure (l’école du jardin, fondée à Athènes en –306) est contemporaine et concurrente de l’école du portique (stoa en

en relation

  • Epicure
    1549 mots | 7 pages
  • Epicure
    258 mots | 2 pages
  • Epicure
    1231 mots | 5 pages
  • Epicure
    1797 mots | 8 pages
  • epicure
    329 mots | 2 pages
  • Epicure
    916 mots | 4 pages
  • Epicure
    553 mots | 3 pages
  • Epicure
    2741 mots | 11 pages
  • Epicure
    865 mots | 4 pages
  • Epicure
    1021 mots | 5 pages