Éprouver son corps dans la modernité

Pages: 32 (7963 mots) Publié le: 14 juillet 2013
Théories sociologiques du corps : éprouver son corps dans la modernité



 

1
 

TABLE DES MATIÈRES Introduction………………...……………………………………………………………………p.3 I. La production sociale du corps………………………………………………………………..p.4 L’héritage de Mauss……………………………………………………………………………..p.5 Effet physique chez l’individu de l’idée de mort suggérée par la collectivité……………….…..p.6 Les techniques ducorps………………………………………………………………………….p.7 II. L’objectivation progressive du corps…………………………………………………………p.9 Le processus de civilisation……………………………………………………………………...p.9 La médecine…………………………………………………………………………………….p.11 Raison, religion et travail……………………………………………………………………….p.13 III. Corps et modernité………………………………………………………………………….p.16 La libération ducorps?................................................................................................................p.16 L’homme sujet………………………………………………………………………………….p.19 L’individu incertain…………………………………………………………………………….p.21 IV. Sensations fortes et modernité avancée…………………………………………………….p.22 V. Conclusion…………………………………………………………………………………..p.26 Bibliographie…………………………………………………………………………………...p.28


 

2
 

« L’existence est d’abord corporelle » -David Le Breton1 Les dernières décennies ont vu apparaître un grand nombre d’études en sciences sociales portant sur la corporéité, que ce soit sur la santé, l’apparence ou les modifications esthétiques, par exemple. La modernité occidentale engendre une relation nouvelle entre l’homme et son corps. Nombre de sociologues appréhendent la question corporelle sous l’angle des comportements extrêmes etdes conduites à risque qui bousculent et malmènent l’organisme parfois jusqu’à en frôler la mort2. Toutefois, la tâche n’est pas facile lorsqu’il s’agit d’étudier le corps comme phénomène social et culturel : le corps en soi est inexistant, il est « une direction de recherche et non une réalité en soi […] il n’existe pas à l’état naturel, il est toujours saisit dans la trame du sens »3. Le but duprésent travail sera de mettre en perspective les diverses lectures effectuées de manière à dégager un portrait général de la relation qu’entretient l’homme avec son corps à travers l’histoire. De plus, diverses théories sociologiques de la corporéité seront exposées en nous référant entre autres aux travaux de David LeBreton, Christine Détrez, et Alain Courtine, pour nous arrêter enfin sur uneréflexion concernant le processus moderne du corps comme support à l’individualisation grandissante. Étant donné la complexité du rôle que joue le corps dans la société moderne et l’ampleur des études menées à ce sujet, le présent travail ne prétend en aucun cas à l’exhaustivité mais tente plutôt de dresser un portrait général de la sociologie du corps ainsi qu’une réflexion embryonnaire quant à laplace qu’occupe le corps au sein de la modernité. Pour ce faire, il s’agira d’abord de présenter le développement de la conception moderne du corps comme étant le produit du social ainsi que les principales théories de Marcel
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
1 2

LE BRETON, David, 2002, Sociologie du corps, Paris, PUF, p.3. SHILLING, Chris et al., 2008, Sociology of the Body, Low & Malacrida Editions, Oxford University Press, p.ix. 3 LE BRETON, David, 2002, Sociologie du corps, Paris, PUF, p.38.
 


 

3
 

Mauss concernantl’influence de la société sur le corps et le comportement humain. Ensuite, le processus historique d’objectivation du corps sera explicité, et ce en se référant au processus de civilisation de Norbert Élias ainsi qu’à la conception changeante du corps notamment à travers la maladie, la religion et le travail. Ce corps-objet engendre, au XXe siècle, une libération de celuici qui prend la forme...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Modernité
  • Modernité
  • La modernité
  • La modernité
  • la modernite
  • La modernité
  • modernité
  • Modernité

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !