État de rapprochement bancaire

Pages: 7 (1678 mots) Publié le: 1 juillet 2010
Laurent Gbagbo et la gestion de l’Etat - Quand la refondation rime avec crimes économiques
Publié le vendredi 18 juin 2010   |  L'expression

La Constitution d’août 2000 a mis les balises pour lutter efficacement contre les crimes et délits commis par les plus hautes autorités étatiques (ministres, président d’institutions, président de la République etc..). En mettant la Haute cour de justicesous le boisseau, Gbagbo a ouvert grandement la porte aux délits et crimes en tout genre.

Cet extrait d’un discours prononcé par l’écrivain anglais James Freeman Clarke résume à merveille la politique dite de la refondation du régime Fpi. «La différence entre le politicien et l’homme d’Etat est la suivante : le politicien pense à la prochaine élection ; l’homme d’Etat, à la prochainegénération.» Quand on suit bien le candidat-président de la Lmp (La mouvance présidentielle), on ne peut s’empêcher de dire que Laurent Gbagbo, politicien à 100%, pense plus à sa réélection qu’à la situation des générations à venir.

En effet, sur les « 150 propositions pour gouverner » que le Fpi a écrites en 1985 à Paris, la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption, la mise en place de la Hautecour de justice pour juger les bandits à col rose figuraient en bonne place. Mais parvenu au pouvoir, le père de la refondation s’est assis sur ses 150 propositions et a fermé les yeux sur les crimes économiques qui, on le sait, font le plus de victimes en Côte d’Ivoire.
En Europe, ces crimes sont aujourd’hui assimilés à un crime contre l'humanité, car étant une des causes de la détresse quipousse à l'exil économique et alimentaire de nombreux Africains en Occident.

En dix ans, Dieu seul sait ce que l’Etat ivoirien a perdu sous la refondation par le truchement d’une fraude bien organisée. Un record digne de figurer dans le livre Guinness.
Depuis l’accession du Fpi au pouvoir après le long règne du Pdci-Rda, (de 1960 à 1999, Houphouët et Bédié ont cumulé 39 ans de pouvoir !), lesjournaux ivoiriens, dans leur majorité, ne cessent de révéler les graves malversations, les détournements et les fraudes portant sur plusieurs milliards de F cfa. Il serait fastidieux d’énumérer la longue liste des crimes économiques. Nous tenterons de citer, pêle-mêle, quelques exemples qui ont marqué les esprits et qui continuent d’entacher le régime Fpi.

Affaire Warid télécom
Les faits.Warid Télécom, propriété du géant financier international Abu Dhabi Group, lui-même propriété de la famille royale d’Abu Dhabi devait, selon les informations officielles, être la 6ème compagnie de téléphonie mobile en Côte d`Ivoire. Le lancement des activités était prévu courant juin-juillet 2009. Dans ce secteur théoriquement censé être régulé par d’Etat à travers l’Atci (Agence destélécommunications en Côte-d’Ivoire), la bagatelle de 4 milliards de Fcfa qui devrait atterrir dans les caisses du trésor public a disparu dans les méandres de l’administration. Une affaire dans laquelle sont impliqués des hommes d’affaires véreux, des pôles d’intérêts qui gravitent autour du pouvoir Fpi et des partenaires arabes. Ce dossier sale a été classé sans suite.

Usine de chocolat à Fullton aux Etats-UnisLe nouveau président du Comité de gestion de la filière café-cacao, Gilbert Anoh, a estimé nécessaire de faire la lumière sur le rachat de l’usine de Fullton aux Etats-Unis. Pour M. Anoh, l’acquisition de cette unité de production aura coûté aux contribuables ivoiriens au plus 27 (petits) milliards de Fcfa et non 100 milliards contrairement à l’information divulguée par des nombreuses mauvaiseslangues.
Et pourtant, le président Anoh a précisé que « ce sont entre trois et quatre milliards de Fcfa qu’il faut débourser par an », pour maintenir cet outil, qui pourtant ne fonctionne pas, en état.
Les faits remontent à mars 2003. Un calcul rapide d’un élève en classe de Ce1 donne l’ampleur du scandale (2 à 3 milliards Fcfa) x 7 ans. 42 milliards de Fcfa dans ce crime économique qui...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Etat de rapprochement bancaire
  • Etat de rapprochement bancaire
  • État de rapprochement bancaire
  • État de rapprochement bancaire
  • Etat de rapprochement bancaire (a terminer)
  • Rapprochement bancaire
  • Rapprochement bancaire
  • Etat de rapprochement

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !