Étude de gerçures de pierres de issa iken

1324 mots 6 pages
I- Introduction

Gerçures de pierres, le dernier recueil de Issa Ikken, un livre qui se compose de 11 poèmes et où le thème de l’enfance est fort présent dans la plupart d’eux, même si le titre change, Ikken trouve toujours l’occasion de parler de sa triste enfance, tout semble s’entremêler chez Ikken, toute souffrance semble lui rappeler la sienne (fleuve solitaire, coucher de soleil, la source bleue, l’auréole calciné, l’aube cendré, l’espace brisé), chaque titre est chargé de souffrance et de douleur, une souffrance qui l’ a façonné malgré lui, puisqu’elle a déclenché sa créativité, Ikken s’exprime par le mot et la couleur, c’est un poète-peintre qui a tant de chose à dire, Ikken nous fait partager ses durs moments, il a envie d’être entendu et compris, puisque la souffrance semble être un lien eternel entre les êtres humains, chacun de nous s’identifie à Issa Ikken dans une période de sa vie, puisque la souffrance est inhérente à l'être humain.

II- Enfance de souffrance et de douleur :

Gerçures de pierres nous décrit la souffrance de Issa Ikken durant son enfance, cette enfance qu’il refuse, qu il veut oublier, effacer, refouler au plus profond de lui-même Je refuse mon enfance écrite sur la mouvance des instants découpés en tranches les matins en dérive p9

Ikken refuse une enfance dont il n a pas jouit, puisqu’ elle n était que des moments de douleurs et dont son cerveau essaye de n’en pas garder mémoire, c’est une enfance fragmenté où chaque fragment chasse l’autre et constitue une rupture avec cette période, ce qu’a vécu Ikken durant son enfance a réduit sa rêverie, a contracté le temps et l’espace, a réduit son monde.
Le refus de cette période est ferme sans espoir de réconciliation puisqu’ il est repris presque dans chaque page de son recueil « gerçures de pierres », ce titre même est indicatif de la profondeur de la blessure et de la force de la douleur.
Ikken n’était pas le seul à subir cette souffrance, il la partageait

en relation