Étude de marché

Pages: 5 (1087 mots) Publié le: 8 juin 2012
Les populations les moins aisées choisissent les grandes surfaces pour s'habiller
Les ménages achètent leurs vêtements d'abord dans les magasins spécialisés : on y effectue 67 % des dépenses d'habillement et de chaussures. Cette part est en légère baisse depuis 2001 (71 %). Le tassement profite d'abord aux grandes surfaces alimentaires, dont la part de marché pour ce type de dépenses passe de14 % à 17 % entre 2001 et 2006.
Un ménage achète d'autant plus ses vêtements dans les grandes surfaces (alimentaires ou spécialisées) que son niveau de vie est bas : 45 % des dépenses vestimentaires pour les 10 % des ménages les plus modestes contre 28 % pour les 10 % les plus aisés (tableau 2). Au sein des grandes surfaces, les plus pauvres privilégient les magasins alimentaires tandis que lapart des Grandes Surfaces Spécialisées (GSS) reste relativement stable quel que soit le niveau de vie (autour de 26 %). Ce constat ne s'est pas modifié entre 2001 et 2006 (graphique 2).
À l'inverse, les 10 % des ménages les plus aisés réalisent près de 56 % de leurs achats d'habillement dans le petit commerce de détail spécialisé (tableau 2) contre un tiers environ chez les ménages les pluspauvres. Chez ces ménages aisés, la part des grands magasins non spécialisés (Printemps, Galeries Lafayette…) dans les dépenses d'habillement est presque deux fois plus élevée que la moyenne, et s'élève à 8 %.
Graphique 2 - Dépenses d’habillement selon le lieu d'achat et le niveau de vie

Champ : France métropolitaine.
Source : Insee, enquêtes Budget de famille 2006 et 2001.
Part des dépensesen habillement selon le lieu d’achat et les caractéristiques des ménages |
Champ : France métropolitaine |
Source : Insee, enquêtes Budget de famille 2006 et 2001. |
en % | | | | | | | | | | | | | | | | | | |
| Grandes surfaces alimentaires | Magasins spécialisés | Grands magasins non spécialisés | VPC sur catalogue | Marchés | Internet, téléphone, téléachat |Autres | | | | | | | | | | | | | | | | | | |
| | Grandes surfaces | Petits commerces de détail | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | |
Décile de niveau de vie | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | |
D1 | 20,5 | 24,5 | 34,8 | 3,5 | 5,9 | 8,0 | 0,4 | 2,4 | | | | | | | | | | | | || | | | | |
D2 | 19,2 | 28,4 | 30,7 | 2,7 | 8,4 | 7,5 | 0,8 | 2,3 | | | | | | | | | | | | | | | | | | |
D3 | 21,9 | 29,1 | 30,2 | 3,3 | 6,2 | 6,3 | 0,8 | 2,2 | | | | | | | | | | | | | | | | | | |
D4 | 20,7 | 25,7 | 34,8 | 3,7 | 7,3 | 4,7 | 0,9 | 2,2 | | | | | | | | | | | | | | | | | | |
D5 | 17,7 |30,7 | 34,6 | 3,6 | 6,7 | 4,0 | 0,8 | 1,9 | | | | | | | | | | | | | | | | | | |
D6 | 18,3 | 29,8 | 35,6 | 2,9 | 7,8 | 3,4 | 0,3 | 1,9 | | | | | | | | | | | | | | | | | | |
D7 | 18,0 | 27,5 | 39,0 | 4,0 | 7,3 | 1,8 | 1,0 | 1,4 | | | | | | | | | | | | | | | | | | |
D8 | 16,7 | 27,9 | 40,6 | 3,1 | 7,2 | 2,2 | 0,6| 1,7 | | | | | | | | | | | | | | | | | | |
D9 | 13,9 | 27,3 | 43,5 | 5,7 | 5,8 | 2,0 | 0,7 | 1,1 | | | | | | | | | | | | | | | | | | |
D10 | 9,9 | 18,3 | 55,8 | 8,0 | 3,9 | 1,7 | 0,7 | 1,7 | | | | | | | | | | | | | | | | | | |
Lieu d’habitation | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | || | |
Commune rurale | 18,9 | 26,1 | 37,9 | 2,7 | 8,4 | 3,1 | 0,5 | 2,4 | | | | | | | | | | | | | | | | | | |
Moins 20 000 habitants | 17,3 | 26,3 | 38,2 | 2,9 | 8,5 | 3,8 | 0,9 | 2,1 | | | | | | | | | | | | | | | | | | |
20 000 à 100 000 habitants | 16,7 | 25,8 | 41,8 | 2,5 | 7,1 | 4,1 | 0,7 | 1,3 | | | | | | | | |...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Etude de marché sur le marché du pain
  • etude de marche
  • Etude de marché
  • Étude de marché
  • Etude de marché
  • Etude de marché
  • Etude de marché
  • Etude de marche

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !