Études relations économiques internationales : l'italie

Pages: 21 (5130 mots) Publié le: 10 mai 2011
Étude du commerce extérieur de l’Italie
Étude de 1969 à 2009

Alexis Rosa

année 2010-2011

Évolution du commerce extérieur, des avantages comparatifs, des parts de marché à l’exportation.

[pic]

Table of Contents

SECTION 1 : INTRODUCTION 4
Italie, principaux indicateurs en 2009 4
I. Le contexte économique 4
II. Les finances publiques : cure d'austérité 6

SECTION 2 : LECOMMERCE EXTERIEUR DE L'ITALIE 6
I. Introduction 6
II. Principaux partenaires commerciaux 9
1. Principaux clients de l’Italie en 1969 9
2. Principaux clients de l’Italie en 2009 10
3. Les principaux fournisseurs de l’Italie en 1969 12
4. Les principaux fournisseurs de l’Italie en 2009. 13
II. L’orientation par produit du commerce 15
III. Les ACRS de l’Italie 171. Détermination des ACRS (avantages concurrentiels révélés symétriques) 17
2. Les points forts de l’Italie 18
3. Les points faibles de l’Italie 19

SECTION 3 : LE COMMERCE INTRA-BRANCHE DE L’ITALIE. 25
I. Théories classiques et nouvelles théories du commerce international. 25
1. Les théories classiques du commerce international. 25
2. Les nouvelles théories du commerceinternational. 25
3. Présentation de l’indice de Grubel et Lloyd. 25
II. Étude de l’Italie 26

Section 4 : Evolution des parts à l’exportation. 28
I. Variation des parts à l’exportation, analyse des effets de structure et de performance. 28
II. Effet de structure et effet de performance. 29

SECTION 5 : CONCLUSION 31

Bibliographie 32

SECTION 1 : INTRODUCTION

Italie,principaux indicateurs en 2009

|Population (en millions) |59,8* |
|PIB aux prix du marché (milliards de dollars américains courants) |2 118,3 |
|PIB aux prix du marché (milliards de dollars courants, en PPP)|1 740,1 |
|PIB par habitant (milliards de dollars américains courants) |35 435,1* |
|PIB par habitant (milliards de dollars courants, en PPP) |29 109,5* |
|Taux de croissance du PIB (%)|-5,1 |
|Taux de chômage (%) |7,8 |
|Taux d'inflation |0,8 |
|Taux de change (1 dollar canadien exprimé eneuro) |0,631 |

*Sources : OCDE, FMI et Eurostat

I. Le contexte économique

En 2009, l'Italie est la 7e au monde et la 4e plus importante économie de l'Union européenne (U.E), derrière l'Allemagne, le Royaume-Uni et la France. Avec 0,9 % de la population du globe, l'Italie représente 3,7 % de l'économiemondiale. L'importance des secteurs économiques (en pourcentage du PIB) se présente de la façon suivante :

-les services (73,1 %);
-la production de biens et les services publics (25,1 %);
-l'agriculture (1,8 %).

En 2009, la croissance économique de l'Italie (-5,1 %) a subi de plein fouet la crise économique mondiale. L'Italie connaissait déjà un ralentissement, alors que sa croissanceéconomique est passée d’une hausse de 2,1 % en 2006 à 1,4 % en 2007 et à un recul de 1,3 % en 2008. Ce recul était attribuable principalement à une croissance moins forte des exportations, lesquelles avaient pourtant été l'un des principaux catalyseurs de la croissance en 2006.

Déjà fragilisée par plusieurs années de faible performance (une productivité moins élevée, une compétitivité qui...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Relations Economiques Internationales
  • Relations economiques internationales
  • Relations économiques internationales
  • Les relations économiques internationales
  • Les relations économiques internationales
  • les relations économiques internationales
  • Les relations économiques internationales
  • Introduction relations economiques internationales

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !