Être libre de tout ressentiment

1322 mots 6 pages
Être libre de tout ressentiment

Ecce homo (« Pourquoi je suis si sage »)

Un aphorisme suffit parfois pour que tout bascule. Pour que d’un abîme, d’une béance sans mot, surgisse un « abysse de lumière Z ». Non un dédale d’images, mais un labyrinthe sonore, pure musique transmise de bouche à oreille. Un oui illimité à la vie, un « oui bénisseur Z », qui se dérobe pourtant presque instantanément. Retenant son souffle, on se demande si l’on pourra un jour recomposer l’écho de cette mélodie céleste ombre du nirvana, dirait un bouddhiste.
L’aphorisme 6 du chapitre « Pourquoi je suis si sage » » d’Ecce homo est un de ceux-là. Un aphorisme où tout s’inverse dans une nouvelle perspective. Ecce homo (Voici l’homme) est l’un de ces livres où de nouvelles possibilités de vie s’inventent. Nietzsche s’y présente comme un disciple de Dionysos. Il est le philosophe du phénomène dionysien, de son aspect psychologique.
Cette spiritualité corporelle liée au drame de l’existence, Nietzsche la nomme « physiologie ». Sa plus grande vertu ? Chasser l’ignorance, le mensonge, les croyances monothéistes. Et lorsque Nietzsche insiste sur cet état de fait, surgit l’exemple : « C’est ce qu’a bien compris le Bouddha, ce profond physiologiste. N » Ne confondez pas sa philosophie avec une « religion, qu’il vaudrait mieux définir comme une hygiène N ». Parce que « ce n’est pas la morale, [mais] la physiologie qui s’exprime ainsi N ». Innocence et oubli, renouveau et jeu selon Zarathoustra, voilà comment cette « roue qui roule sur elle-même Z » inverse subitement son sens de rotation. Et puisse le Bouddha s’exprimer comme un philosophe dionysien !
« Être libre de tout ressentiment, être éclairé sur la nature du ressentiment N », ainsi débute l’aphorisme explosif. Où Bouddha reçoit de Nietzsche l’honneur suprême partagé sans équivoque avec son égal dionysien. On est pris de vertige. Est-ce l’un de ces messages cryptés de la main de Nietzsche ? Une nouvelle manière de conjuguer

en relation

  • Nietzsche
    3531 mots | 15 pages
  • Nul n'est méchant volontairement
    3625 mots | 15 pages
  • Cours Ge ne alogie de la morale
    23844 mots | 96 pages
  • Dissertation sur le ressentiment selon Nietzsche
    719 mots | 3 pages
  • Généalogie de la morale
    10979 mots | 44 pages
  • La raison peut-elle être mise au service du mal?
    540 mots | 3 pages
  • Explication de texte blaise pascal
    2752 mots | 12 pages
  • La Libert
    1283 mots | 6 pages
  • Extrait "voyage au bout de la nuit", de louis-ferdinand céline, 1932
    2206 mots | 9 pages
  • Nietzsche
    28480 mots | 114 pages