À l'est des nuages de vincent hein (arléa poche-2011)

448 mots 2 pages
Par Alain et Christine Londner, dans Lire et découvrir -# 479 - Fil RSS
Un voyage dans l'intimité de la Chine... Publié aux éditions Denoël en 2009, À l’est des nuages est un carnet de route chinois où les paysages traversés, de Pékin au Tibet en passant par la frontière mongole, sont autant d'étapes d'une découverte de soi. Mêlant notes, définitions, journal, poèmes et nouvelles du jour, Vincent Hein raconte avec subtilité et légèreté la complexité intime de la Chine contemporaine.
Dans ce premier livre, Vincent Hein donne très vite la mesure de son talent : une belle écriture qui emmène le lecteur dans un monde plein d'humour et d'autodérision mais aussi de sagesse et d'observations. "Ce qui m'a intéressé dans cette démarche c'est de raconter l'humain, sans comprendre forcément et sans donner de leçons. Peu importe que je l'ai rédigé en étant en Chine, j'aurais écrit, dans le fond, le même livre ailleurs", explique Vincent, qui vit à Pékin depuis quatre ans.
Vincent Hein aime la poésie sous toutes ses formes et il ne s'en cache pas ."J'aime beaucoup l'écriture photographique, ici tes sens sont sollicités en permanence et cette forme poétique correspond à ce désordre. J'ai commencé ce livre il y a quatre ans, j'ai changé depuis et certains passages ne me plaisent plus de la même manière mais cet ensemble correspond à mon envie de littérature".
Vincent Hein, qui vit à Pékin depuis 2004, y travaille et s’est marié avec une Chinoise, a certainement trouvé la forme occidentale idéale, elle-même courte et vaporeuse, afin de conter son expérience : celle du journal de bord.
Au jour le jour, dans un désordre étudié, il accumule les notations intimes et externes, pour raconter son immersion, toujours passionnelle, amoureuse, à fleur de peau, éminemment sensitive, dans ce pays qui n’est pas le sien. Pas de sociologie hâtive, pas de thèses frontales assénées, peu de politique, mais une attention langoureuse à la météorologie, aux paysages, à la langue qu’il

en relation