010012776

10020 mots 41 pages
3
Le modèle ivoirien et les obstacles à l’émergence de la petite et moyenne industrie (PMI)
Jean-Marie CHEVASSU

Introduction
De l’Indépendance au début des années 1980, la Côte-d’Ivoire a connu une croissance économique remarquable. Le modèle ivoirien était souvent cité en exemple en Afrique de l’Ouest, et on lui attribuait les résultats du << miracle ivoirien >>. Cependant, ce modèle a engendré de graves déséquilibres économiques et financiers qui ont atteint leur paroxysme au cours des années 1980 et ont entraîné la mise en application de Programmes d’Ajustement Structurel (PAS).
On sait que le succès, apparent tout au moins, du modèle ivoirien repose en grande partie sur une croissance forte du secteur industriel fondée sur un apport extérieur massif de facteurs de production (capital, technologie, main-d’œuvre) ’.
Dans une étude en cours sur le modèle ivoirien et les conditions d’émergence de la PMI, les orientations qui nous paraissent les plus pertinentes pour définir le modèle ivoirien sont :
- le choix du libéralisme et de l’ouverture extérieure,
- la recherche d’une croissance économique forte,
- le rôle primordial de l’agriculture,
- l’objectif d’une industrialisation rapide par l’exploration des différentes voies du développement industriel,
1 . Cf. J. Chevassu et A. Valette (<Lesmodalités et le contenu de la croissance industrielle de la Côte-d’Ivoire B, Cuh. Orsrom, sér. Sci. hum., vol. XIV, no 1, 1977, pp. 27-57.

62

LE MODÈLE IVOIRIEN EN QUESTIONS

- une voie originale entre l’appel aux capitalistes étrangers et la recherche de l’indépendance nationale. A partir du début des années 1970, un interventionnisme croissant s’est manifesté pour renforcer la participation des Ivoiriens aux activités productives. A partir du milieu de la décennie 1970, l’insuffisance des capitaux privés étrangers et nationaux a contraint 1’État à investir massivement.
Pour comprendre les options doctrinales de départ du modèle ivoirien très typées par rapport aux autres

en relation