1665

497 mots 2 pages
EcjsOrnella GhioLéa ElkriefBertin Paul Les SectesProblématique : « Les sectes constituent t-elles une menace pour les gouvernement et les populations ? »I. Oui, elle constituent une menace.II. Non, dans une certaine mesure elle ne constituent pas une menace.III. Ce qui rend le débat confus.« Secte » vient du verbe latin « Secta » signifiant « la voie que l'on suit ». La définition du dictionnaire fait ressortir qu'une secte est composé d'un groupe de personne attaché à une doctrine et dirigé par un chef emblématique. Le mot secte à aujourd'hui une connotation négative. Secte rime dans l'esprit de beaucoup avec grand gourou, pratiques obscures, intentions malveillantes etc.. Bien qu'il y ai une grande pare de vrai dans cela, l'image est erronée. En effet, toutes sectes ne sont pas malveillantes. Il ne faut pas oublier qu'a la base de nombreuses religions, il y a une secte (notamment le christianisme, reconnue comme secte par Pline le Jeune). La différence entre religions et secte est donc plus ou moins confuse. Voltaire, dans son dictionnaire définit comme secte une religion non acceptée universellement ( reconnaissance officielle et pas un grand nombre d'adepte). La encore, la définition est plutôt floue. Les sectes, selon les pays et les courants de pensée on donc une connotation plus ou moins péjorative. En France, leur image reste plutôt obscure et malsaine. « Les sectes constituent t-elles donc une menaces pour les gouvernement et les populations ? » Pour tenter de répondre à cette problématique, nous étudierons dans un premier temps les argument qui tendent à affirmer que les sectes représentent une menace. Puis, nous nous pencherons sur les points qui font que, dans une certaine mesure, les sectes ne représentent pas un réel danger. Enfin, nous nous intéresserons à ce qui rend le débat confus .

Les sectes constituent un danger. A. Secte = danger.

Les sectes (ou plus globalement dérives sectaire- voir III), représentent un réel danger notamment

en relation

  • En aout 1665
    473 mots | 2 pages
  • Choronologie d'histoire littéraire jusqu'en 1665
    1483 mots | 6 pages
  • lecture analytique de Don Juan 1665
    436 mots | 2 pages
  • Spinoza, traité théologico-politique, 1665
    280 mots | 2 pages
  • Francais ; dom juan (1665) de molière.
    1215 mots | 5 pages
  • Explication de texte spinoza, traité théologico-politique, 1665
    807 mots | 4 pages
  • Don juan, molière (1665) acte i – scène 1 pour oral
    518 mots | 3 pages
  • Theatre - dom juan acte 1 scène 1(1665) moliere
    325 mots | 2 pages
  • plkjhgf
    673 mots | 3 pages
  • Pas de titre
    584 mots | 3 pages