1979

430 mots 2 pages
La première occurrence du terme "critique génétique" date de 1979; elle figure sur la couverture d'un ouvrage publié chez Flammarion, qui regroupe sous le titre Essais de critique génétique un texte de Louis Aragon, expliquant les raisons du don de ses manuscrits au CNRS, une postface de Louis Hay intitulée "La critique génétique: origine et perspectives", et, entre ces deux contributions liminaires, cinq études exemplaires de dossiers génétiques1
. Volume qui a fait date: il marque l'espace d'un nouveau champ pour les études littéraires, défini par son commerce direct avec les écrivains ou, plus exactement, avec les traces écrites que ceux-ci nous ont laissées après leur mort2
. Plus de vingt ans ont passé, riches en publications3
, mais marqués aussi par des tâtonnements, des discussions internes et même quelques polémiques publiques4
. Qu'en est-il? Qu'est-ce que la critique génétique dans le contexte des nouveaux média? Que sera-t-elle au troisième millénaire? Survivra-t-elle aux multiples modes qui traversent régulièrement le continent des études littéraires? Et tout d'abord, quelle définition proposer aujourd'hui?
La critique génétique, telle qu'elle est mise en œuvre depuis une vingtaine d'années, est une méthode d'approche de la littérature qui vise non pas l'œuvre finie, mais le processus d'écriture. Processus dont on trouve trace dans des documents de toutes sortes: notes de lecture, carnets, cahiers, plans, esquisses et scénarios, brouillons de rédaction, épreuves corrigées, etc. Cet ensemble de documents est désigné par le terme d'avant-texte ou de dossier génétique. Dans la plupart des cas, il s'agit jusqu'à présent de manuscrits autographes, donc écrits par la main de l'auteur et donnant à voir dans ces tracés singuliers le tremblé et l'étincelle qui accompagnent la création. C'est à travers les ratures et réécritures que le généticien reconstruit les étapes successives de l'élaboration textuelle. Le processus n'est donc pas accessible

en relation

  • 1973 À 1979
    1550 mots | 7 pages
  • La detente (1962-1979)
    3405 mots | 14 pages
  • Guerre froide 1979
    644 mots | 3 pages
  • Synthese de l'article de churchill, 1979
    761 mots | 4 pages
  • La chine depuis le virage de 1979
    2325 mots | 10 pages
  • L’iran de 1979 à aujourd’hui
    909 mots | 4 pages
  • Choc pétroliers de 1973 et 1979
    977 mots | 4 pages
  • Arrêt 9 janvier 1979
    1185 mots | 5 pages
  • Diptyque de soulages, 29 juin 1979
    585 mots | 3 pages
  • Géopolitique : la construction de l’identité catalane (1876-1979)
    4484 mots | 18 pages