2 Stress Psychologie

1195 mots 5 pages
Stress et stress pathologique
Philippe Corten
Psychopathologie du travail
ULB
Chapitre 2 : Aspects psychologiques

1. L’anticipation et l’incertitude

Du point de vue psychologique, la réaction de stress est étroitement liée aux mécanismes d’anticipation. D’une manière générale quand nous anticipons une action, trois issues sont possibles : la réussite, l’échec ou l’incertitude. Si l’on anticipe la réussite tout va très bien. Si l’on anticipe l’échec, on va stimuler des sentiments de colère ou de dépression. Si cela aboutit à l’incertitude, on va devenir anxieux. Des trois issues, la plus pénible à supporter est l’incertitude. On va donc tout faire pour diminuer le degré d’incertitude de l’action. Heureusement, naturellement l’être humain est fondamentalement optimiste. Si plusieurs issues sont possibles et que parmi elles il y a des chances de succès, ce sera celle-là qui sera privilégiée. Lorsqu’on part en vacances, on peut se casser un bras, se faire voler, attraper la dysenterie ou tout peut très bien se passer. Bien sûr on y pense et l’on prend quelques précautions (assurances, anti-diarrhéique, cadenas), mais dans l’ensemble on imagine des vacances réussies.

Il en va de même lorsqu’on prend le volant, on sait pertinemment bien que les accidents de roulage sont l’une des premières causes de mortalité, mais imagine-t-on que le pneu va éclater ou qu’on va s’emboutir sur un platane ? Non, on s’imagine arriver sans problème. Si l’être humain est fondamentalement optimiste, il n’est cependant pas utopiste et dans certaines occasions, anticiper la réussite devient de plus en plus irréaliste. Dans ce cas une des manières de réduire le degré d’incertitude c’est d’anticiper l’échec. C’est le mécanisme que choisit l’étudiant lorsqu’en pleine session il perçoit qu’il ne parviendra pas à maîtriser totalement la matière : il anticipe l’échec.

C’est ce qui arrive aussi aux sportifs quand ils sont en mauvaise posture et ne sont plus en train de

en relation

  • psychologie du sport
    5814 mots | 24 pages
  • Bases de la psychologie
    459 mots | 2 pages
  • La psychologie de la santé
    5118 mots | 21 pages
  • Moderateurs/mediateurs
    9002 mots | 37 pages
  • Stress à l'université
    5349 mots | 22 pages
  • la psychologie
    5521 mots | 23 pages
  • psychologie du travail
    6302 mots | 26 pages
  • émotions et pratiques professionnelles
    2038 mots | 9 pages
  • Le fou
    13223 mots | 53 pages
  • Le stress des missions humanitaires d'urgences
    2519 mots | 11 pages