3. Les processus de paix et le maintien de la paix

Pages: 38 (9334 mots) Publié le: 18 avril 2012
CONCEPTS AMÉRICAINS POUR L’APRÈS-GUERRE FROIDE
Bruno Colson
 
 
La Guerre froide permettait à la politique étrangère américaine de se fonder sur trois paradigmes simples : "endiguer" (contain) l’Union Soviétique, empêcher la diffusion du communisme, promouvoir une croissance économique globale, sous direction américaine. Pour la première fois depuis plus de quarante ans, les Etats-Unisdoivent réévaluer leur place dans le monde, penser à nouveau leur politique extérieure, "repartir à zéro". En fait, depuis l’attaque japonaise sur Pearl Harbor le 7 décembre 1941, la politique étrangère américaine n’a été formulée qu’en réponse à une menace posée par des ennemis. Depuis cette date fatale, l’engagement actif à l’extérieur n’a jamais cessé. Quand les armes se taisaient, la confrontationse poursuivait sous d’autres formes. Depuis 1990, les Etats-Unis ont retrouvé une véritable liberté de choix.
Le regard se porte, dans un réflexe compréhensible devant l’inconnu, sur ces années cruciales où avaient été définies les grandes options vis-à-vis de l’extérieur. On va rechercher certaines études des années 1945-1949. On interroge à nouveau George Kennan, Robert Strausz-Hupé, DeanAcheson. La référence à l’histoire oblige même à remonter à la seconde décennie du XIXe siècle, lorsqu’un "nouvel ordre mondial", arrêté au congrès de Vienne, avait mis un terme aux guerres napoléoniennes. Même si la compétition entre les puissances continue, la crainte d’une domination globale par la force semble avoir disparu, et avec elle, au fond, la première caractéristique de la politiqueinternationale au XXe siècle.
Les Américains ont toujours aimé utiliser des expressions-clés, des concepts significatifs d’une vision du monde et du rôle de leur pays. Le "nouvel ordre mondial" préconisé par George Bush au moment de la guerre du Golfe est le plus connu de ces concepts d’après-Guerre froide. Il n’est pas le seul. D’autres sont apparus, dans la même mouvance d’un "internationalismetriomphant" ou dans celle, bien connue, de l’isolationnisme : thèse et antithèse. L’administration Clinton semble avoir recherché une sorte de synthèse en pratiquant un "nouvel internationalisme" aux contours assez flous mais dont émergent malgré tout certains concepts tels que l’"engagement global sélectif" ou la "sécurité économique".
L’INTERNATIONALISME TRIOMPHANT
Les Etats-Unis sont naturellementtriomphants pour les analystes qui s’étaient spécialisés dans l’étude de la menace soviétique et plus généralement pour ceux qui considèrent la dimension militaire comme le fondement ultime de la puissance. Il en a été de même pour l’administration Bush, qui avait un intérêt politique évident à engranger les bénéfices de la "victoire", mais dont les conceptions fondamentales insistaient aussi surle rôle de commandant en chef du président1. Pour ceux qui sont davantage sensibles aux aspects économiques de la puissance et qui font des comparaisons avec le Japon et l’Allemagne, le triomphe des Etats-Unis paraît plus modeste. D’une manière générale, l’option internationaliste triomphante est celle de la continuité dans la politique étrangère, mais avec cette caractéristique, pour certainesvariantes du moins, que l’instant est à saisir, que l’Amérique doit profiter au maximum de sa position actuelle d’unique superpuissance.
Le nouvel ordre mondial
Le 11 septembre 1990, George Bush présentait l’instauration d’un "nouvel ordre mondial" comme le cinquième des objectifs à atteindre dans l’affrontement avec l’Irak de Saddam Hussein. Mais c’est après la fin des hostilités, en avril 1991,qu’il donna une signification précise au concept : celui-ci voulait décrire la nouvelle responsabilité que leurs propres succès imposaient aux Etats-Unis. C’était une nouvelle façon de travailler avec les autres nations pour dissuader toute agression, assurer la stabilité, la prospérité et la paix. Dans le cas de l’invasion du Koweït par l’Irak, les Nations Unies avaient pu fonctionner comme cela...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Rrenforcer es capacites de mediation et de processus de maintien de la paix
  • L'onu et le maintien de la paix
  • Opérations de maintien de paix
  • Droit de maintien de la paix
  • Droit du maintien de la paix
  • Le maintien de la paix en afrique
  • Maintien de la paix de l'onu
  • L' onu et le maintien de la paix

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !