454554

Pages: 33 (8070 mots) Publié le: 21 juin 2014
Concurrence
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Concurrence (homonymie).
Deux enseignes de restauration rapide concurrentes côte à côte à Paris.

La concurrence désigne en économie la présence de plusieurs acteurs qui souhaitent accéder à une ressource limitée ou localement limitée, par exemple des agents économiques utilisant simultanément une même matière première,ressource naturelle ou humaine ou présents simultanément sur un même marché.

Elle correspond à une situation de libre confrontation entre l'offre et la demande sur un marché.

Sommaire

1 Les différentes vision de la concurrence
1.1 La position libérale
1.1.1 Les aspects positifs
1.1.2 Les divergences entre libéraux
1.2 Le catholicismelibéral
1.3 Les courants opposés à la concurrence
2 La concurrence dans l’histoire de la pensée économique
2.1 La notion de concurrence chez les économistes de l’école classique
2.2 Montée des monopoles et concurrence pure et parfaite
3 Les analyses micro-économiques de la concurrence
3.1 La concurrence pure et parfaite d’inspiration walrassienne3.1.1 Les conditions
3.1.2 Utilisation
3.1.3 Énoncé
3.1.4 Limites et critiques du modèle de concurrence parfaite
3.2 La concurrence imparfaite et l’économie industrielle
3.2.1 Le tableau de Stackelberg
3.2.2 Présentation des cas les plus usuels de concurrence imparfaite
4 Les entreprises et la concurrence
4.1L’entreprise structure alternative au marché et à la concurrence
4.2 Stratégies des entreprises
5 Les politiques de la concurrence
5.1 Les fondements
5.1.1 Quel « efficiency-mix » pour les politiques de la concurrence ?
5.1.2 L’école de Harvard
5.1.3 L’école de Chicago
5.2 La politique de la concurrence aux États-Unis5.2.1 Organisation et textes fondateurs
5.2.2 Les grandes phases
5.3 Les politiques de la concurrence dans l’Union européenne
5.3.1 L’organisation
5.3.2 Les grands axes de la politique européenne de la concurrence[52]
5.3.2.1 Les ententes et les cartels
5.3.2.2 Les abus de position dominante5.3.2.3 Les aides d'État
5.3.2.4 Les services d’intérêts économiques généraux
5.3.2.5 Les concentrations [58]
5.4 La France et la concurrence
5.4.1 État de la concurrence
5.4.2 La question de l'ouverture à la concurrence des infrastructures essentielles
5.4.2.1 Les solutions retenues
5.4.2.2 Lesoppositions en France
5.4.3 La concurrence dans la loi sur les nouvelles régulations économiques
5.5 Les critiques adressées aux politiques de la concurrence
5.5.1 La critique de certains libéraux
5.5.2 La critique antilibérale
6 Concurrence et commerce international
7 Notes et références
8 Voir aussi
9 Liens externes
10Bibliographie

Les différentes vision de la concurrence
La position libérale
Les aspects positifs

Pour les libéraux une situation de «concurrence économique » est souhaitable, car :

Les clients potentiels peuvent choisir entre les différents produits proposés et accessibles et avoir un plus grand choix de produit à meilleurs prix.
La concurrence favorise l’adaptation permanente entreoffre et demande : les agents économiques peuvent utiliser leur raison. « La concurrence est ce qui oblige les gens à agir rationnellement.»1
Elle est la source du juste prix : « c’est la concurrence qui met un juste prix aux marchandises, et qui établit les vrais rapports entre elles » (Montesquieu2).
D'autres écoles insistent sur la concurrence comme processus d'innovation (Friedrich...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !