4736 14692 1 PB

7013 mots 29 pages
STRUCTURES ROMANESQUES DANS
LES FAUX-MONNAYEURS DE GIDE
M SALETE V NEVES (LLE-UFSC)

Pour etudier les structures romanesques dans Les Faux
Monnayeurs un choix s'impose. Naus avons decide done de privilf gier la description illustree des techniques de presentation de la narration et l'analyse des personna ges.
Le premier sujet sera traite en detail car il

nous

semble etTe la nouveaute formelle et technique de ce roman -re! ponsable par la place qu'il occupe dans la litterature

fran~ai­

se des annees 20 - sinon du renouvellement des structures de ce genre litteraire, que certains critiques et estheticiens de

l 'i

poque negligeaient. (Nous pensons 3 Boileau plus partioilierement.)

FJulgmentob; 1L.1JLLE/UFSC, FtoJt..i.a.rLopot.i.6, Nil 1,154-177, JctJ1..!Jwt.

154

1986

Les personnages aussi reti endront notre te tenu de la

fa~on

attentioncom~

dont ils sont presentes: remarquablement

che et reussie. lIs incarnent, d'une certaine maniere, les

ri ui- verses faces, les divers " etres possible s" de Gide.
Nous partirons des textes de Gide contenus soit

dans

Ie Journal des Faux-Monnayeurs (JFM) soit dans Ie Journal (1889
-1939)

au

il developpe sa theorie sur Ie Roman, aussi bien

que

des opinions et des declarations de son ami Roger Martindu Gard et d'autres specialistes de I'oeuvre gidienne.

TECHNIQUES DE PRESENTATION DE LA NARRATION

Eerire un roman, pour Gide, c ' e s t avant tout changer de technique, et Ie Journal des Faux-Monn ayeurs
Su~

1.e2.

Su~s!i~n2.

dedie"~

ceux

.<!e .Il!e!i~r In!e.!.e2.s~n!" nous Ie confirme enco-

re une fois.
En effet, la question de la presentation du reeit propose a Gide

des qu'il pense

a realiser

son roman.

se

Comment

alors donner de l'epaisseur au recit?Il utilise tout un systeme de jeux d'optique, une sorte de jeu de miroirs: oous voyons

d'~

bord Ie reflet des evenements sur les personnages qUi les vivent, puis Ie reflet de ce reflet dans Ie Journal d'Edouard. Enfin Ie tout est encore commente par un

en relation