75247112

Pages: 4 (2972 mots) Publié le: 5 mai 2015
Editions Hatier

Corrigé complet
Introduction1
On dit souvent, en guise de gage de qualité, que tel roman ou tel film nous a permis de nous évader. L’art, par les
sentiments qu’il éveille en nous,semble ici modifier notre rapport à la réalité, puisqu’il nous la fait oublier.
Pourtant, l’émotion esthétique ne relève pas de la pure distraction ou du simple amusement : l’œuvre d’art fait
aussiappel à notre esprit, à notre réflexion. C’est bien là le signe que l’art n’est pas qu’un jeu d’illusionnistes.
L’expérience esthétique nous modifie, nous enrichit en nous dévoilant une certaine véritéjusque-là masquée par
notre rapport à la réalité quotidienne.
D’où le problème : l’art, en tant que production humaine, modifie-t-il réellement la qualité de notre rapport à la
réalité concrète ?Autrement dit, permet-il de changer la vie, ou bien est-ce le jugement, l’état d’âme que suscite
en nous l’œuvre d’art qui modifie notre manière d’appréhender et de comprendre le monde, l’œuvre d’artdevenant dans ce cas inutile et donc sans “ efficacité ” ?
1. Les titres en gras servent à guider la lecture et ne doivent en aucun cas figurer sur la copie.

1. Oui, l’art modifie notre rapport à laréalité
A. L’art transforme le rapport d’immédiateté que nous avons à la réalité quotidienne
Lorsqu’une œuvre d’art (un roman, un film…) nous plaît, on dit qu’elle nous captive. Si l’on se trouve encaptivité, c’est que, tout comme le prisonnier, nous sommes arrachés à la réalité, au monde extérieur. On perd la
notion du temps et de l’espace pour être comme transportés dans la dimension propre de l’œuvre :on ne lit pas
Madame Bovary, on est Emma Bovary. L’œuvre d’art parvient à suspendre l’attention que nous portons
habituellement au monde qui nous entoure, pour nous faire entrer dans une réalitéfictive, qui a sa propre
cohérence.
Mais la puissance de cette modification de notre rapport à la réalité est inversement proportionnelle à sa durée :
une fois notre lecture terminée, nous sommes “...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !