8_theatre

3580 mots 15 pages
Fiche de français n ° 7 CORPUS Saint­Rémi

SUJET: Les textes dramatiques re
Les numéros de pages renvoient m anuels en usage au lycée Saint­Rémi : FMH
= Français­Méthodes 2de­1
, Hachette,

2004 ;
Litt­2de
=
Littérature 2de, Textes et séquences , Hatier, 2000.
Bordas 1°
=
Français­Première
, coll. Littérature,
Bordas, 2001
Autres références :
M&T = Français, Méthodes et techniques, cl. des lycées, Nathan ; G.I.L. = Guide des idées littéraires,
Hachette ; Mots­clés = Les mots clés de l'épreuve de français, Hachette.

********************************************************************************
INTRODUCTION
(lire FMH, p. 262) On appelle
"textes dramatiques" les textes de théâtre. Ne pas confondre cet emploi de l'adjectif
"dramatique" avec celui qui sert à désigner une progression de l'action au théâtre. En ce sens est
"dramatique" ce qui provoque une alternance d'espoir et de crainte (cf. fiches n° 6b ). Le mot
"dramaturge"
désigne un auteur de pièce de théâtre. On peut représenter un événement en le racontant à des auditeurs ou des lecteurs, ou en le jouant devant des spectateurs. Ainsi, le théâtre se différencie du récit parce que toute représentation est étymologiquement "drama" (= une action), puisque des acteurs imitent des actions, et "theatra", puisqu'ils sont "regardés" par des témoins. Le théâtre épouse donc mieux que tout autre mode d'expression les apparences de la réalité, ("apparences", car ce genre littéraire obéit à de nombreuses conventions : cf. ci­dessous "décor", "aparté" ...). Bien entendu, le texte théâtral n'est pas, comme le texte narratif ou poétique, une fin en soi. Il n'est pas, par définition, destiné à être lu mais à être joué, représenté
. C'est pourquoi il faut lire une œuvre dramatique en ne perdant pas de vue que son aboutissement est la représentation. I COMPOSITION DE L' OEUVRE

en relation