AAline Charles-Ferdinand Ramuz Les cahiers rouges/Grasset 2008

315 mots 2 pages
Quatrième de couverture

L'amour qui se plaît à unir les contraires, jette l'un vers l'attire Aline, la sage jeune fille, et julien Damon, le coq du village. Mais chez Julien l'amour passe vite tandis que chez Aline, il grandit jusqu'à la passion, jusqu'au drame...
Grâce à la vigoureuse magie d'une langue simple, d'un style abrupt mais d'une étrange puissance d'évocation, Ramuz s'affirme, dès ce roman de jeunesse, le peintre magistral des plus humbles registres du coeur.

Mon avis
Un très beau petit livre ou dès la première page les personnages prennent vie, Aline,dix sept ans, la principale héroïne de l'histoire vit avec sa mère Henriette, veuve d'un homme mort d'avoir abusé de la boisson. Dans ce petit village au Nord de Lausanne ou l'auteur sur fond de nature nous raconte ce qui va se passer. Car Aline qui vivait paisiblement avec sa mère,rencontre Julien au début de l'été, très naïve elle en tombe rapidement amoureuse et cède à ses avances. Julien est riche, coureur de jupons, on comprend qu'Aline n'est pour lui qu'une sorte de divertissement. Et lorsqu'elle lui apprend qu'elle va avoir un enfant de lui, il la renie et se marie avec une autre, l'on peut deviner qu'un drame va avoir lieu. Quand à Henriette, après avoir vécu le drame ,elle va essayer de rester digne mais c'est le destin qui décide......Une histoire toute simple ou l'on souffre avec certains des personnages, une époque ou une simple amourette tourne à la tragédie,une époque ou la vertu est de mise et ou il fallait s'assurer des bons sentiments de l'homme que l'on fréquentait ou les jugements des villageois allaient bon train.J'ai refermé ce petit roman dramatique avec une profonde tristesse car il n'est que souffrance et pourtant l'envie me prend de lire un autre de cet auteur que je ne connaissais pas.Un gros coup de coeur pour moi......5/5

en relation