Aalyse du discours

169131 mots 677 pages
Université de Nantes ÉCOLE DOCTORALE SCE 496 « SOCIÉTÉS, CULTURES, ÉCHANGES » Année 2009 N° attribué par la bibliothèque |__|__|__|__|__|__|__|__|__|__|

Approche argumentative de la modalité aléthique dans la perspective de la Sémantique des Possibles Argumentatifs Application au discours institutionnel de la bioéthique
THÈSE pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L’UNIVERSITÉ DE NANTES Discipline : SCIENCES DU LANGAGE sous la direction d’Olga GALATANU co-encadrante : Marion PESCHEUX présentée et soutenue publiquement par

Ana-Maria COZMA le 22 octobre 2009, à Nantes devant le jury ci-dessous
Danièle DUBOIS, Directeur de recherche au CNRS Oswald DUCROT, Directeur de recherche à l’EHESS Ligia-Stela FLOREA, Professeur à l’Université « Babeş-Bolyai » de Cluj-Napoca Olga GALATANU, Professeur à l’Université de Nantes Marion PESCHEUX, Professeur à l’Université de Lille Paul SIBLOT, Professeur à l’Université de Montpellier 3 – CNRS

Laboratoire : Centre de recherches sur les conflits d’interprétation CERCI – EA 3824 & IRFFLE

Approche argumentative de la modalité aléthique dans la perspective de la Sémantique des Possibles Argumentatifs Application au discours institutionnel de la bioéthique
_________________

An Argumentative Approach to Alethic Modality in Argumentative Probabilities Semantics An Application to the Institutional Discourse of Bioethics

Ana-Maria COZMA

Université de Nantes

Remerciements

Je remercie Olga GALATANU pour les perspectives de recherche qu’elle m’a ouvertes à travers son travail passionnant dans le domaine de la linguistique, ainsi que pour le soutien et la confiance qu’elle m’a accordés. J’ai particulièrement apprécié les nombreuses discussions consacrées aux subtilités des modalités et de la SPA, qui n’ont pas manqué de m’éclairer et de m’inspirer, et qui ont été des plus agréables. Son amitié compte beaucoup pour moi. Je remercie Marion PESCHEUX pour avoir accepté le co-encadrement de cette thèse. Je lui suis

en relation

  • balzac théorie de la démarche
    15900 mots | 64 pages