ABUS DE L'INTOLÉRANCE

1359 mots 6 pages
Mais quoi! sera-t-il permis à chaque citoyen de ne croire que sa raison, et de penser ce que cette raison éclairée ou trompée lui dictera? Il le faut bien (Note 28), pourvu qu'il ne trouble point l'ordre: car il ne dépend pas de l'homme de croire ou de ne pas croire, mais il dépend de lui de respecter les usages de sa patrie; et si vous disiez que c'est un crime de ne pas croire à la religion dominante, vous accuseriez donc vous-même les premiers chrétiens vos pères, et vous justifieriez ceux que vous accusez de les avoir livrés aux supplices. Vous répondez que la différence est grande, que toutes les religions sont les ouvrages des hommes, et que l'Eglise catholique, apostolique et romaine, est seule l'ouvrage de Dieu. Mais en bonne foi, parce que notre religion est divine doit-elle régner par la haine, par les fureurs, par les exils, par l'enlèvement des biens, les prisons, les tortures, les meurtres, et par les actions de grâces rendues à Dieu pour ces meurtres? Plus la religion chrétienne est divine, moins il appartient à l'homme de la commander; si Dieu l'a faite, Dieu la soutiendra sans vous. Vous savez que l'intolérance ne produit que des hypocrites ou des rebelles: quelle funeste alternative! Enfin voudriez-vous soutenir par des bourreaux la religion d'un Dieu que des bourreaux ont fait périr, et qui n'a prêché que la douceur et la patience? Voyez, je vous prie, les conséquences affreuses du droit de l'intolérance. S'il était permis de dépouiller de ses biens, de jeter dans les cachots, de tuer un citoyen qui, sous un tel degré de latitude, ne professerait pas la religion admise sous ce degré, quelle exception exempterait les premiers de l'Etat des mêmes peines? La religion lie également le monarque et les mendiants: aussi plus de cinquante docteurs ou moines ont affirmé cette horreur monstrueuse qu'il était permis de déposer, de tuer les souverains qui ne penseraient pas comme l'Eglise dominante; et les parlements du royaume n'ont cessé de

en relation

  • Texte philo 101
    972 mots | 4 pages
  • Devoir de francais sujet bep tisec
    289 mots | 2 pages
  • le siècle des lumières
    2140 mots | 9 pages
  • La vie autrement
    279 mots | 2 pages
  • Bubu
    950 mots | 4 pages
  • Un monde sans religions
    1384 mots | 6 pages
  • Histoires des arts
    724 mots | 3 pages
  • Être tolérant est ce laisser tout dire?
    541 mots | 3 pages
  • Crise du 13 mais 1958
    441 mots | 2 pages
  • Fables
    2889 mots | 12 pages
  • histoire d'un meurtre
    745 mots | 3 pages
  • Dissertations
    437 mots | 2 pages
  • L'avantage de la science, jean de la fontaine
    254 mots | 2 pages
  • Gkj song
    4308 mots | 18 pages
  • F Vortrag
    254 mots | 2 pages