Accord de paix en irlande

9769 mots 40 pages
L’accord de paix en Irlande du nord: du conflit au compromis

Introduction

Comme c'est souvent le cas après l'annonce publique d'un accord de paix historique, tous les regards sont tournés vers l'Irlande du Nord. La population de l'Irlande du Nord et le reste du monde attendent l'issue. Cela fonctionnera-t-il ? Cela échouera-t-il ? La première chose à garder en tête est que l'accord ne fera rien du tout de lui-même. Le succès est largement entre les mains de la population d'Irlande du nord. Par le passé, divers partis politiques - Unionistes comme Nationalistes - sont parvenus à tomber d'accord sur des objectifs généraux, des principes satisfaisants et même sur quelques institutions, mais jamais sur leur avenir. Il est réconfortant de voir qu'ils ont cessé d'essayer, et cela pourrait bien être la clé de leur succès cette fois-ci. Plutôt que de chercher un compromis sur une solution statique, les parties ont élaboré une manière habile d'aller de l'avant qui reconnaît et prend en compte les complexités au lieu de chercher à changer ce qui ne peut l'être, en évitant les batailles sémantiques. Comme on le verra, la vertu principale de l'accord du “Vendredi saint” du 22 mai 1998 est qu'il donne à l'une et à l'autre partie de quoi se féliciter.

I. L'historique du conflit et la préparation de la négociation

1. Le long cheminement de l'Irlande vers la paix

Des décennies de conflit, des milliers de vies perdues, un accord de paix et le prix Nobel comme récompense et comme reconnaissance. Voilà, en quelques mots, l'histoire récente de l'Irlande du Nord
Les choses évoluèrent toutefois lorsque Tony Blair devint Premier ministre britannique et prit l'engagement de résoudre le conflit d'Irlande du Nord une fois pour toutes. Avec l'assistance active des Etats-Unis, le gouvernement Blair - symbolisé par sa pragmatique secrétaire aux affaires d'Irlande du Nord, Mo Mowlam - chercha à mettre toutes les parties autour de la table des négociations, essayant de remplacer

en relation

  • conflit nord irlandais
    3105 mots | 13 pages
  • Francais
    2712 mots | 11 pages
  • La question de l'irlande du nord
    5023 mots | 21 pages
  • Irlabde
    632 mots | 3 pages
  • étude et veille
    2328 mots | 10 pages
  • Frontières et situation géographique de l'irlande
    5263 mots | 22 pages
  • sunday bloody sunday
    952 mots | 4 pages
  • N En 17 Leidenstadt
    7432 mots | 30 pages
  • tristan et iseult
    756 mots | 4 pages
  • Exposé IRA (Irish Republican Army)
    2116 mots | 9 pages