Acionnaires

2300 mots 10 pages
Nestlé

Rapport de gestion 2002

Lettre aux actionnaires
Chers actionnaires, 2002 fut dans le monde entier une année d’incertitudes, marquée par des crises monétaires, un ralentissement économique, des conflits commerciaux permanents et des fragilités politiques dans de nombreuses régions de la planète. C’était donc une bonne épreuve pour tester la stratégie de Nestlé visant à se positionner comme l’entreprise alimentaire la plus mondialisée. Dans ce contexte, nous sommes heureux de pouvoir annoncer que notre bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement du goodwill (EBITA) a augmenté de 9,5% en 2002, la marge passant à 12,3%, contre 11,8% en 2001, tandis que les ventes ont progressé de 5,3% à CHF 89,2 milliards, en dépit de l’effet des taux de change. A taux de change constants, les ventes ont augmenté de 13%. L’un des principaux critères de l’évolution de nos ventes est la croissance organique, qui a atteint 4,9%. Ce résultat témoigne de la santé de nos marques ainsi que du succès de nos programmes axés sur l’innovation des marques et des circuits de distribution et de la rénovation continue de notre gamme de produits. La croissance organique se compose de deux éléments, à savoir la croissance interne réelle et les prix, qui ont augmenté respectivement de 3,4% et de 1,5%. Les autres facteurs de la croissance des ventes sont l’impact de nos acquisitions et cessions et celui des taux de change. L’acquisition de Ralston Purina, finalisée en décembre 2001, a eu l’effet le plus important sur nos ventes, tandis que la fermeté du franc suisse, qui a fait baisser notre chiffre d’affaires en raison de la nécessité de convertir nos ventes internationales exprimées en monnaie locale en francs suisses, a eu l’incidence la plus négative. Dans l’ensemble, les acquisitions, nettes de désinvestissements, ont contribué au chiffre d’affaires à hauteur de 8,4%, tandis que l’effet des taux de change a réduit les ventes de 8%. Notre EBITA a augmenté de 9,5% à CHF 10,9

en relation

  • Société anonyme
    894 mots | 4 pages
  • Economie générale
    4339 mots | 18 pages
  • Introduction à la gestion
    8670 mots | 35 pages