Acte v scène 6 de phèdre par racine 

485 mots 2 pages
Racine a su s'imposer au XVII siècle par ses multiples tragédies classique mais plus particulièrement par Phèdre qui lui accordera une place prêt du roi Louis XIV. Cette scène est l'avant dernière scène de la pièce où Théramène rapporte la mort d'Hippolyte, que Thésée envoi en exil en dehors de la ville de Trézène et meurt dévorer par un monstre marin.

Comment Théramène mène à bien sa tirade ?

I-La narration subjective

Thèramène raconte sa tirade de façon subjective pour représenter au mieux la réalité et bien faire comprendre au spectateur ce qu'il est entrain de se passer sans montrer la violence sur scène. Racine respecte donc bien les règles de bienséance puisqu'il ne montre aucune horreur sur la scène et emploi Théramène comme messager pour rapporter et raconter de manière subjective la réalité de l'histoire atroce car Hippolyte subis l'erreur de Phèdre, ce qui révèle son innocence « il m'arrache une innocente vie ».

II-Fataliter versus Innocence

Tout au long de cette scène Racine utilise la gradation pour montrer la douleur qu'Hippolyte endure durant toute sa narration, pour cela il utilise plusieurs champs lexicaux comme celui de la douleur « douleur »(l.4) « douloureux »(l.11) suite à la gradation il utilise le champs lexical du sang avec « sang »(l.27) et « sanglante »(l.20).
Enfin il utilise le champs lexical de la mort avec la citation « il m'arrache un innocente vie » (l.23) « ma mort » (l.24). On peut voir aussi une métaphore filée « L'essieu crie et se rompt : l’intrépide Hippolyte voit voler en éclat tout son fracassé » qui signifie la fin horrible de l'innocent ensuite « Traîné par les chevaux que sa main a nourris » qui représente sa famille et « il veux les rappeler et sa voix les effraie » ce qui rappelle l'exil qu'il a subit de la par de son père. Ensuite l'oxymore « généreux sang » (l.16) généreux qui se rapporte à l'innocence et sang à la fatalité. Enfin « Le ciel, dit-il, m'arrache une innocente vie » veux bien sur montrer

en relation

  • La polysémie des monstruosités dans phèdre
    4730 mots | 19 pages
  • Sequence 4
    1065 mots | 5 pages
  • Phèdre
    5205 mots | 21 pages
  • les types de régimes démocratiques
    3897 mots | 16 pages
  • Bgnfh
    1701 mots | 7 pages
  • Phèdre
    15334 mots | 62 pages
  • Les contes d'amadou koumba
    1425 mots | 6 pages
  • Phedre
    1607 mots | 7 pages
  • Resume de phedre
    1495 mots | 6 pages
  • Ph Dre R Daction
    2151 mots | 9 pages