Actionnaire comme apporteur de ressources

Pages: 35 (8664 mots) Publié le: 1 novembre 2012
Cet article est disponible en ligne en format HTML à l’adresse : http://www.cairn.info/article.php?ID_REVUE=RFG&ID_NUMPUBLIE=RFG_141&ID_ARTICLE=RFG_141_0017

L’actionnaire comme apporteur de ressources financières par Michel ALBOUY
| Lavoisier | Revue française de gestion 2002/5 - n° 141
ISSN 0338-4551 | pages 17 à 35

Pour citer cet article : — Albouy M., L’actionnaire comme apporteur deressources financières, Revue française de gestion 2002/5, n° 141, p. 17-35.

Distribution électronique Cairn pour Lavoisier. © Lavoisier. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licencesouscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit.

FINANCE
PAR MICHEL ALBOUYL’actionnaire comme apporteur de ressources

financières
L’actionnaire est un mal aimé. Préoccupé avant tout d’obtenir un rendement à court terme il serait un actionnaire peu soucieux de son entreprise. Michel Albouy montre que cette image ne correspond pas à la réalité. Il est plus préoccupé de la valeur à long terme de la firme que des dividendes et l’exigence de 15 % des résultats est très rare.

amenace de désertion des capitaux placés en actions est désormais écartée » affirmait en avril 2002 un article du quotidien 1. À l’appui de cette observation, se trouvait le Les Échos constat du Crédit Suisse First Boston pour qui « Les flux de fonds en actions ont atteint à nouveau leurs niveaux de la période 1998-2000 exception faite du pic historique enregistré au premier trimestre 2000 ». Au-delà ducommentaire conjoncturel, ce qui nous intéresse ici c’est le fait qu’un éventuel tarissement des flux de capitaux investis en actions puisse être considéré comme une « menace » pour l’économie et les entreprises. Pourquoi tant de sollicitude pour ce flux de capital particulier que représente l’investissement en actions ? Les actionnaires seraient-ils les seuls à financer les entreprises ? Bienévidemment il n’en est rien. Les entreprises se financent par bien d’autres moyens : autofinancement, dettes bancaires ou obligataires, crédit fournisseur, pour ne citer que les principales sources de financement. Du reste, l’apport des actionnaires est, quantitativement, souvent considéré comme marginal par rapport à ces ressources. De plus, c’est souvent la dernière source de financement
1. Les Échos, 10avril 2002.

«L

18

Revue française de gestion

sollicitée par les dirigeants pour leurs investissements. La menace ne serait-elle qu’un « tigre de papier » pour reprendre une expression historique célèbre ? La réponse est naturellement négative. Les entreprises ont besoin de fonds propres et d’actionnaires fidèles pour assurer leur croissance car – c’est là l’idée principale de cetarticle – un euro de dette ne remplace pas un euro de fonds propres. Pourtant, bien qu’irremplaçables dans une économie moderne, les actionnaires n’ont pas « bonne presse » et sont souvent accusés des pires maux. Leur exigence de rémunération – le fameux 15 % de taux de rentabilité – serait à l’origine des délocalisations et autres fermetures d’usines, leur myopie empêcherait les dirigeants d’avoirdes projets à long terme, et enfin leur pouvoir serait devenu exorbitant sur la marche des entreprises. Bref, l’actionnaire serait un personnage peu sympathique. Mais pourrait-on se passer de lui ? En tant qu’apporteur de fonds l’actionnaire joue un rôle irremplaçable pour l’entreprise. Ce rôle n’a pas toujours été reconnu, notamment en France, dans le discours de certains économistes et de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Milton erickson : la dissociation comme ressource
  • Les ressources comme enjeux de pouvoirs : l'eau
  • Actionnaires
  • Les actionnaires
  • Apporteur d'affaires
  • Peut on se passer des actionnaires?
  • BLOG ACTIONNAIRES
  • Pactes D Actionnaires

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !