Adolphe de henri benjamin constant de rebecque

570 mots 3 pages
Roman de l'écrivain français d'origine suisse, Henri Benjamin Constant de Rebecque (1767-1830), écrit en 1805, publié en 1815 à Londres. On le considère comme le type même du roman d'analyse psychologique. L'auteur a publié cet ouvrage comme une « anecdote trouvée dans les papiers d'un inconnu » pour montrer à quelles sombres tragédies peut conduire la sécheresse de cœur. Sous cette forme, qui lui permet de paraître détaché de ses propres passions d'homme de son temps, ce partisan tenace des libertés constitutionnelles a pu confesser une désillusion amoureuse et défendre ses idées politiques avec une ferveur accrue.

Il raconte donc qu'il a rencontré à Cérenza, dans une auberge, un étranger et qu'au bout d'un certain temps il est entré en possession de ses papiers. Dans son manuscrit, Adolphe, cet inconnu, raconte en s'exprimant à la première personne, comment l'existence s'est chargée de le familiariser de bonne heure avec l'idée de la mort, et comment chaque chose lui apparaît voilée de tristesse. L'amour d'une mystérieuse créature mariée et mère de famille, Ellénore, en même temps qu'il développe sa passion sentimentale, augmente en lui la sécheresse froide et contemplative. Distrait, inattentif, ennuyé, il n'éprouve que les angoisses de l'existence. Preuve d'amour et de répulsion à la fois, il voudrait changer de vie et rompre la barrière qui le sépare des autres êtres, mais une force le pousse à l'aridité de pensée et tue l'authenticité du sentiment avant qu'il puisse en sentir toute la joie. Au cours de réflexions et de douloureuses confessions. Adolphe parle de son amour où tout est sentiment et où rien d'éternel ne marque la vie spirituelle de ces deux êtres. Le drame réside dans leur incompréhension, mais surtout dans la tristesse sceptique d'Adolphe.

C'est en vain qu'Ellénore, en lui consacrant sa vie, lui fait comprendre qu'elle a tout sacrifié pour le rendre heureux ; l'idée de la mort reprend le jeune homme. Un calme mystérieux et ultra-lucide lui

en relation

  • Aiht
    2900 mots | 12 pages
  • Bac 2006
    44860 mots | 180 pages
  • Histoire des idées politiques
    22046 mots | 89 pages