affaire congo

1038 mots 5 pages
Pour être immune, soyez un diplomate. Dans l’ordre international les Etats bénéficient d’une immunité de juridiction ce qui découle des principes d’égalité et de souveraineté des Etats en ordre international. Cette immunité concerne notamment l’immunité et l’inviolabilité des agents diplomatiques d’un Etat exerçant leurs missions diplomatiques.
C’est privilège est d’un ordre politique favorisant le respect mutuel dans les rapports internationaux. Il faut dire que cette immunité peut être invoquée aussi pour les fonctionnaires des Nations Unis ou les représentants d’autres organisations internationales.
Les relations internationales ont des institutions anciennes, on trouve déjà dans l`Egypte antique des documents et textes qui évoquant le respect que l`on doit aux envoyés étrangers. Dans leurs formes modernes, les relations diplomatiques et consulaires sont apparues à Venise puis en France à la renaissance sur le statut des ambassadeurs mais aussi sur leurs missions et rôles que les auteurs et les Etats se sont interrogés.
Mais classiquement voire juridiquement, les agents d’ambassades sont privilégiés au cours de leurs missions alors que les agents consulaires ne bénéficient pas de mêmes avantages. Ils ont pris ces avantages grâce aux multiples conventions internationales ainsi qu’à la coutume internationale.

Ce qui va être significatif à signaler est l’immunité d’un membre d’un gouvernement se trouvant dans un autre Etat bien exerçant sa compétence universelle sur son espace de souveraineté.
Il faut imaginer que sans cette immunité, les rapports internationaux n’auraient jamais été comme ce que l’on témoigne aujourd’hui.
Mais quelle est la nature de cette immunité ? Il faut mentionner qu’il existe de plusieurs types d’immunités de juridiction, nous mentionnons notamment le pénal. Il faut avoir à l’esprit que l’immunité ne signifie pas l’impunité car la responsabilité pénale individuelle est une question du fond alors que l’immunité de

en relation

  • Iyadou
    457 mots | 2 pages
  • En quoi la fédération des entreprises du congo peut-elle se sentir rassurée de l’adhésion de la rdc à l’ohada ?
    1357 mots | 6 pages
  • Analyses de jurisprudences
    2380 mots | 10 pages
  • Affaire yeroda cij, 14 février 2002
    1814 mots | 8 pages
  • Le secrétaire général à l'action humainaitaire cherche de partenaire pour la rdc l
    862 mots | 4 pages
  • Congo zair
    2816 mots | 12 pages
  • Applicabilité du syscohada en rdc
    18732 mots | 75 pages
  • « Congo, mythes et réalités »
    30006 mots | 121 pages
  • Communauté economique des etats de l'afrique centrale
    30261 mots | 122 pages
  • Economie
    36984 mots | 148 pages