Affaire stavisky

691 mots 3 pages
L'Affaire Stavisky est une crise politico-économique française survenue en janvier 1934, succédant au décès dans des circonstances mystérieuses d'Alexandre Stavisky, dit « le beau Sacha ». Ce scandale symbolisa la crise d'un régime instable soupçonné de corruption et contribua à la chute du gouvernement Camille Chautemps et au déclenchement des émeutes antiparlementaires du 6 février 1934.
-------------------------------------------------
Les faits
Le 25 décembre 1932, sur ordre du sous-préfet Antelme, le directeur du Crédit municipal de Bayonne Gustave Tissier fut arrêté pour fraude et mise en circulation de faux bons au porteur pour un montant de 235 millions de francs. On découvrit rapidement que Tissier n'était que l'exécutant du fondateur du Crédit communal, Serge Alexandre Stavisky, qui avait organisé cette fraude (par le système de chaîne de Ponzi) sous la surveillance complice du député-maire de Bayonne, Dominique-Joseph Garat, qui sera condamné à deux ans de prison. Stavisky avait été poursuivi pour fraude à plusieurs reprises au cours des années précédentes. À la suite de cette arrestation, et en raison des liens étroits existant entre ces escrocs et des personnalités (voir ci-dessous), le sous-préfet Antelme sera démis de ses fonctions.
Les relations
L'enquête, menée tambour battant notamment par Albert Prince, chef de la section financière du parquet de Paris, permit de découvrir les nombreuses relations entretenues par l'escroc dans les milieux de la police, de la presse et de la justice : le député Bonnaure, le sénateur Renoult, le ministre des Colonies et ancien ministre de la Justice Albert Dalimier, les directeurs de journaux Dubarry et Aymard avaient profité de ses largesses en échange de leur appui ; le procureur général Pressard, beau-frère du président du Conseil Camille Chautemps, avait fait en sorte que Stavisky vit son procès indéfiniment reporté. Beaucoup de personnalités avaient été du dernier bien avec « le beau Sacha » et comptaient

en relation

  • Affaire Stavisky
    476 mots | 2 pages
  • Commentaire chanson la france aux français
    2964 mots | 12 pages
  • « Les pourris de la Chambre. Les braves gens de Paris », article de Léon Daudet paru dans L’Action française, le 13 janvier 1934
    955 mots | 4 pages
  • Léon daudet "les pourris de la chambre. les braves gens de paris"
    941 mots | 4 pages
  • La place des corsumes aux theatre
    556 mots | 3 pages
  • Le 6 fevrier 1934
    945 mots | 4 pages
  • Résumé affaire tapie
    387 mots | 2 pages
  • La crise antiparlementariste de 6 février 1934
    1060 mots | 5 pages
  • 1930
    320 mots | 2 pages
  • Pierre mendes france
    2702 mots | 11 pages