Affiche rouge

Pages: 7 (1743 mots) Publié le: 26 mai 2013
L'Affiche rouge est une affiche de propagande allemande placardée à Paris au printemps 1944, pendant l'occupation nazie. Elle fut tirée à 15 000 exemplaires. Le contenu de l'affiche Le slogan de l'affiche est : « Des libérateurs ? La libération par l'armée du crime ! » En dessous, figurent les noms et les actions menées par dix résistants, dont le chef du groupe Manouchian : GRZYWACZ : Juifpolonais, 2 attentats ELEK : Juif hongrois, 5 déraillements WASJBROT : Juif polonais, 1 attentat, 1 déraillement WITCHITZ : Juif polonais, 15 attentats FINGERCWAJG : Juif polonais, 3 attentats, 5 déraillements BOCZOV : Juif hongrois, chef dérailleur, 20 attentats FONTANOT : Communiste italien, 12 attentats ALFONSO : Espagnol rouge, 2 attentats RAYMAN : Juif polonais, 13 attentats MANOUCHIAN : Arménien,chef de bande, 56 attentats, 150 morts, 600 blessés Le choix de la mise en page fait preuve d'une volonté d'assimiler ces dix résistants à des terroristes. La couleur rouge et le triangle formé par les portraits apportent de l'agressivité et les six photos en bas, pointées par le triangle, surlignent leurs aspects criminels. En plus des affiches placardées partout dans Paris, un tract a étélargement diffusé. Celui-ci reproduisait au recto une réduction de l'affiche rouge et au verso un paragraphe de commentaire fustigeant « L’ARMEE DU CRIME, Contre la France »

La campagne de l'affiche fait suite à l'arrestation des vingt-trois membres du groupe Manouchian, affilié aux FTP MOI (Francs Tireurs Partisans de la Main d'œuvre Immigrée). Les vingt-deux hommes seront fusillés le 21 février1944 au Mont Valérien, tandis qu'Olga Bancic sera décapitée à la hache le 10 mai de la même année à Stuttgart, une loi française interdisant alors de fusiller les femmes. L'affiche sert à la propagande nazie qui stigmatisera l'origine étrangère de la plupart des membres de ce groupe, principalement des Arméniens et des Juifs d'Europe de l'Est. Le réseau Manouchian était constitué de vingt-troisrésistants communistes, dont vingt sont étrangers, des Espagnols rescapés de Franco, enfermés dans les camps français des Pyrénées, des Italiens en rupture de fascisme, Arméniens, Juifs surtout échappés à la rafle du Vel'd'Hiv' de 1942 et dirigé par un Arménien, Missak Manouchian. Il faisait partie des mouvements de Résistance communiste et était le responsable des FTP MOI de la région parisienne. Ilssont enterrés dans le cimetière d'Ivry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne, où une stèle a été érigée en leur mémoire. (source : wikipedia) Le réseau des FTP-MOI a été fondé en mars 1942 par Boris Holban (34 ans), de son vrai nom Bruhman. Issu d'une famille juive qui a fui la Russie pour la Bessarabie puis la France, Boris Holban s'engage en 1939 dans un régiment de volontaires étrangers. Faitprisonnier, il réussit à s'évader grâce au réseau d'une religieuse de Metz, Soeur Hélène (François Mitterrand bénéficiera du même réseau). En mars 1942, Boris Holban met sur pied les FTP-MOI parisiens avec des équipes de Roumains, de juifs polonais et d'Italiens sans compter un détachement spécialisé dans les déraillements et des services de renseignement, de liaison et de soins médicaux. Au total 30combattants et une quarantaine de militants. De juin 1942 à leur démantèlement en novembre 1943 par les Allemands de la Brigade Spéciale des Renseignements généraux (BS2), les FTP-MOI commettent à Paris 229 actions contre les Allemands. La plus retentissante est l'assassinat, le 28 septembre 1943, du général SS Julius Ritter, qui supervise le Service du Travail Obligatoire (STO), responsable del'envoi en Allemagne de centaines de milliers de jeunes travailleurs français. En août 1942, la direction nationale des FTP enlève la direction des FTP-MOI à Boris Holban car celui-ci refuse d'intensifier le rythme de ses actions. Il juge non sans raison que le réseau est au bord de la rupture. Il est remplacé à la tête du groupe par Missak Manouchian. Suite à une trahison, celui-ci est arrêté par...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • l affiche rouge
  • Affiche rouge
  • Affiche rouge
  • affiche rouge
  • L affiche rouge
  • l affiche rouge
  • Affiche rouge
  • Affiche rouge

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !