Agrippa d’aubigné (1552-1630), les tragiques préface, vers 133 à 186

Pages: 2 (313 mots) Publié le: 30 janvier 2011
Je cerchois de mes tristes yeux
La Verité aux aspres lieux,
Quand de cette obscure tasniere
Je vis resplendir la clarté
Sans qu’il y eust autre lumière :
Sa lumièreestoit sa beauté.

J’attache le cours de mes ans
Pour vivre à jamais au dedans :
Mes yeux, de la première veüe,
Bien que transis et esplorez,
L’eurent à l’instantrecognuë
A ses habits tout dechirez.

« C’est toi, di-je, qui sceus ravir
Mon ferme cœur à te servir ;
A jamais tu seras servie
De luy, tant qu’il sera vivant.Peut-on mieux conserver sa vie
Que de la perdre en te servant ?

« De celuy qui aura porté
La rigoureuse Verité
Le salaire est la mort certaine :
C’est un loyer bien àpropos :
Le repos est fin de la peine,
Et la mort est le vray repos. »

Je commençois à arracher
Des cailloux polis d’un rocher,
Et elle tordoit une fonde ;
Puis nousjettions par l’univers,
En forme d’une pierre ronde,
Ses belles plaintes et mes vers.

Quelquefois, en me proumenant,
La Verité m’alloit menant
Aux lieux où cellequi enfante,
De peur de se perdre se perd,
Et où l’Eglise qu’on tourmente
S’enferma d’eau dans le desert.

O desert promesse des cieux,
Infertile, mais bien-heureux !Tu as une seule abondance,
Tu produis les celestes dons,
Et la fertilité de France
Ne gist qu’en espineux chardons.

Tu es circuï, non surpris,
Et menacé sans estrepris :
Le dragon ne peut et s’essaie :
Il ne peut nuire que des yeux.
Assez de cris et nulle plaie
Ne force le destin des cieux.

Quel chasteau peut si bien loger ?Quel roy si heureux qu’un berger ?
Quel sceptre vaut une houlette ?
Tyrans, vous craignez mes propos,
J’auray la paix en ma logette,
Vos palais seront sans repos.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Agrippa d’aubigné les tragiques, préface, vers 133 à 186
  • Agrippa d’aubigné (1552-1630)
  • Agrippa d’aubigné (1552-1630)
  • Les Tragiques, Agrippa d'Aubigné
  • Dissertation agrippa d'aubigné, les tragiques
  • Les tragiques agrippa d'aubigne
  • Les tragiques agrippa d'aubigné
  • Agrippa d'aubigné les tragiques

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !