Albert camus

1662 mots 7 pages
Albert Camus –L’Etr anger (1942)
Biographie de l’auteur :
Albert Camus né le 7 novembre 1913 à Mondovi enAlgérie et décédé le 4 janvier 1960 à Villeblevin (Yonne) est unécrivai n etp hi losop h e français.
Il a développé dans son œuvre très diverse unh uman i sme fondé sur la prise de conscience de l’absurde de la condition humaine.
Albert Camus, journaliste et résistant impose dès son premier roman,L’Etranger (1942), le sentiment del’absurde et l’angoisse de l’homme moderne. Avec La Peste (1947) et ses essais, il développe une réflexion sur lacondition humaine entre solidarité,action etresp onsab il i té. Il a reçu le prix Nobel de la littérature en1957.
Biographie de l’œuvre :
L’Étranger est un roman d’Albert Camus, paru en 1942. Il fait partie du « cycle de l'absurde », trilogie composée d’un roman (L’Étranger), d’un essai (Le Mythe de Sisyphe) et d’une pièce de théâtre (Caligula) décrivantles fondements de la philosophie camusienne : l’absurde. Le roman a étét radu it en quarante langues. De son vivant,Albert Camus a toujours refusé de voir porter à l’écranL ’Étrange r mais unead aptat ion cinématographique a étéréalisée par Luchino Visconti en1967.
Le fait divers et sa mise en abyme dans le roman :
L’Etranger s’ouvre sur l’enterrement de la mère de Meursault, petit employé qui vit sans avoir réfléchi à laprésence de la mort dans tout ce qui est vivant. Au cours du roman, il tue, sur la plage, un Arabe sans même prendreconscience de la gravité de son geste. Il sera condamné à mort.
(+) Ce roman met en scène unn arrateu r-p ersonn age, Meursault, vivant en Algérie à l'époque où celle-ci est encore française.
Emprisonné, il attend un an avant d'être jugé. Au cours du procès, on lui reproche surtout son absence d'émotion à la mort de sa mère et sa vie insouciante après le deuil. On comprend alors qu'il est condamné à mortpour ne pas s’êtreconformé aux mœurs de sa société.
Analyse et commentaires :
Il s'agit d'un roman (Camus a un jour écrit "Si

en relation

  • Albert camus
    1266 mots | 6 pages
  • Albert Camus
    916 mots | 4 pages
  • Albert camus
    298 mots | 2 pages
  • Albert Camus
    497 mots | 2 pages
  • Albert camus
    279 mots | 2 pages
  • Albert camus
    376 mots | 2 pages
  • Albert camus
    399 mots | 2 pages
  • Albert camus
    6389 mots | 26 pages
  • Albert Camus
    2818 mots | 12 pages
  • albert camus
    398 mots | 2 pages