Albert camus

785 mots 4 pages
Albert Camus est né le 7 Novembre 1913 à Mondovi, en Algérie et est décédé le 4 Janvier 1960, dans un accident de voiture près de Sens, en France. Son père, ouvrier agricole était d'origine alsacienne et sa mère, jeune servante d'origine espagnole. La famille était de condition modeste. Albert avait un frère, Lucien, plus âgé de 4 ans.
Son père fut mobilisé en septembre 1914 mais blessé à la bataille de la Marne, il mourut à Saint-Brieuc le 17 octobre. Camus n'a donc pas connu son père.
Dès la mobilisation de celui-ci, la petite famille part s'installer chez la grand-mère maternelle à Alger, dans le quartier populaire de Belcourt. Albert et Lucien seront davantage éduqués par leur grand-mère, une femme autoritaire, que par leur mère qui refuse toute responsabilité en raison de sa quasi-surdité et d'une difficulté à parler. Boursier au lycée Bugeaud, Camus va découvrir la philosophie grâce à son professeur Jean Grenier, qui deviendra son maître et son ami. Il obtient son bac en 1932, puis commence des études de philosophie qui le mèneront jusqu'à la licence bien qu’il soit atteint de la tuberculose.Durant cette période, il publie ses premiers articles dans une revue étudiante. En 1934, Il épouse Simone Hié mais divorce deux ans plus tard. En 1935, il adhère au parti communiste, parti qu'il quittera en 1937. En 1936, alors qu'il est diplômé d'Etudes Supérieures de philosophie, il fonde le Théâtre du Travail et il écrit avec 3 amis Révolte dans les Asturies, une pièce qui sera interdite. Il joue et adapte de nombreuses pièces : Le temps du mépris d'André Malraux, Les Bas-Fonds de Gorki, Les frères Karamazov de Dostoïevski. En 1938, il devient journaliste à Alger-Républicain où il est notamment chargé de rendre compte des procès politiques algériens. La situation internationale se tend . » Alger-Républicain » cesse sa parution et Albert Camus part pour Paris où il est engagé à « Paris-Soir ». En 1940, il épouse Francine Faure et milite pendant la Seconde Guerre

en relation

  • Albert camus
    1266 mots | 6 pages
  • Albert Camus
    916 mots | 4 pages
  • Albert camus
    298 mots | 2 pages
  • Albert Camus
    497 mots | 2 pages
  • Albert camus
    279 mots | 2 pages
  • Albert camus
    376 mots | 2 pages
  • Albert camus
    399 mots | 2 pages
  • Albert camus
    6389 mots | 26 pages
  • Albert Camus
    2818 mots | 12 pages
  • albert camus
    398 mots | 2 pages