Alexandre dumas

Pages: 362 (90435 mots) Publié le: 3 décembre 2012
Alexandre Dumas

Le Comte de Monte-Cristo

BeQ

Alexandre Dumas

Le Comte de Monte-Cristo
II

La Bibliothèque électronique du Québec Collection À tous les vents Volume 214 : version 1.0
2

Le Comte de Monte-Cristo est présenté ici en six volumes. Édition de référence : Le Comte de Monte-Cristo, préface de Didier Decoin, L’Archipel, 1998. Image de couverture : Le Comte deMonteCristo, par Alexandre Dumas, illustré par G. Staal, J. A. Beaucé, etc. Calmann-Lévy, Éditeur, Paris, 1896.

3

Le Comte de Monte-Cristo
II

4

24
Éblouissement Le soleil était arrivé au tiers de sa course à peu près, et ses rayons de mai donnaient, chauds et vivants, sur ces rochers, qui eux-mêmes semblaient sensibles à sa chaleur ; des milliers de cigales, invisibles dans les bruyères,faisaient entendre leur murmure monotone et continu ; les feuilles des myrtes et des oliviers s’agitaient frissonnantes, et rendaient un bruit presque métallique ; à chaque pas que faisait Edmond sur le granit échauffé, il faisait fuir des lézards qui semblaient des émeraudes ; on voyait bondir au loin, sur les talus inclinés, les chèvres sauvages qui parfois y attirent les chasseurs : en un mot,l’île était habitée, vivante, animée, et cependant Edmond s’y sentait seul sous la main de Dieu. Il éprouvait je ne sais quelle émotion assez
5

semblable à de la crainte : c’était cette défiance du grand jour, qui fait supposer, même dans le désert, que des yeux inquisiteurs sont ouverts sur nous. Ce sentiment fut si fort, qu’au moment de se mettre à la besogne, Edmond s’arrêta, déposa sa pioche,reprit son fusil, gravit une dernière fois le roc le plus élevé de l’île, et de là jeta un vaste regard sur tout ce qui l’entourait. Mais, nous devons le dire, ce qui attira son attention, ce ne fut ni cette Corse poétique dont il pouvait distinguer jusqu’aux maisons, ni cette Sardaigne presque inconnue qui lui fait suite, ni l’île d’Elbe aux souvenirs gigantesques, ni enfin cette ligneimperceptible qui s’étendait à l’horizon et qui à l’œil exercé du marin révélait Gênes la superbe et Livourne la commerçante ; non : ce fut le brigantin qui était parti au point du jour, et la tartane qui venait de partir. Le premier était sur le point de disparaître au détroit de Bonifacio ; l’autre, suivant la route opposée, côtoyait la Corse, qu’elle s’apprêtait à doubler.
6

Cette vue rassuraEdmond. Il ramena alors les yeux sur les objets qui l’entouraient plus immédiatement ; il se vit sur le point le plus élevé de l’île, conique, grêle statue de cet immense piédestal ; au-dessous de lui, pas un homme ; autour de lui, pas une barque : rien que la mer azurée qui venait battre la base de l’île, et que ce choc éternel bordait d’une frange d’argent. Alors il descendit d’une marche rapide, maiscependant pleine de prudence : il craignait fort, en un pareil moment, un accident semblable à celui qu’il avait si habilement et si heureusement simulé. Dantès, comme nous l’avons dit, avait repris le contre-pied des entailles laissées sur les rochers et il avait vu que cette ligne conduisait à une espèce de petite crique cachée comme un bain de nymphe antique ; cette crique était assez large àson ouverture et assez profonde à son centre pour qu’un petit bâtiment du genre des spéronares pût y entrer et y demeurer caché. Alors, en suivant le fil des inductions, ce fil
7

qu’aux mains de l’abbé Faria il avait vu guider l’esprit d’une façon si ingénieuse dans le dédale des probabilités, il songea que le cardinal Spada, dans son intérêt à ne pas être vu, avait abordé à cette crique, yavait caché son petit bâtiment, avait suivi la ligne indiquée par des entailles, et avait, à l’extrémité de cette ligne, enfoui son trésor. C’était cette supposition qui avait ramené Dantès près du rocher circulaire. Seulement, cette chose inquiétait Edmond et bouleversait toutes les idées qu’il avait en dynamique : comment avait-on pu, sans employer des forces considérables, hisser ce rocher,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Alexandre Dumas
  • Alexandre Dumas
  • Alexandre dumas
  • Alexandre dumas
  • Alexandre dumas
  • Alexandre dumas
  • Alexandre Dumas
  • Alexandre dumas

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !