Alexandre le grand

624 mots 3 pages
Alexandre (356-323)

Roi à vingt ans, Alexandre meurt à trente-trois ans, après avoir conquis le Moyen Orient, l'Asie centrale et être allé jusqu'en Inde. Il a fait pénétrer dans ces pays lointains la civilisation grecque, dont les traces se voient encore de nos jours.
C’est un chef entraînant et fougueux, doté aussi de remarquables qualités d'organisateur, il est sans aucun doute le plus grand conquérant de l'Antiquité.

A. La jeunesse d'Alexandre
B. Les conquêtes d'Alexandre
C. Le retour et la mort

A. La jeunesse d’Alexandre
Il est né à Pella, capitale du royaume de Macédoine, en juillet 356. Il est le fils de Philippe II et de la princesse Olympias, fille du roi des Molosses (en Epire, le pays d'Achille).
Beau, vigoureux, excellent cavalier, il s'emporte facilement mais sait se montrer aussi loyal, franc et généreux. (D’après Plutarque, Vie d’Alexandre)
Son père lui donne pour précepteur le philosophe Aristote qui met son élève en contact étroit avec la culture grecque : Alexandre voue alors un véritable culte aux héros de l'Iliade, Achille en particulier, dont il prétendait descendre par sa mère, et souhaite ardemment à leur ressembler.
Très tôt son père l'associe au pouvoir et à ses responsabilités : il participe à la bataille de Chéronée (-338) à la tête de la cavalerie et est ensuite envoyé en ambassadeur pour rapporter à Athènes les cendres des Athéniens tués au cours de la bataille.
Après Chéronée, Philippe avait conçu le projet de réunir toutes les force grecques, unies (sauf Sparte) dans la Ligue de Corinthe, contre la Perse, mais Philippe fut assassiné (-336) avant d'avoir pu réaliser ses projets.
Alexandre succède par la suite au trône et proclame la volonté de poursuivre le projet de son père. Cependant il doit d'abord réprimer les tentatives d'opposition dans la noblesse macédonienne.

Une fois maître absolu de la Grèce, Alexandre se mets en route pour l'Asie, avec prétexte une guerre de représailles pour les torts

en relation

  • Religion et pouvoir en france de 1559 à 1610
    3155 mots | 13 pages
  • L'ingénu
    606 mots | 3 pages
  • Rapport de Stage
    4298 mots | 18 pages
  • Latin Alexandre Le Grand
    907 mots | 4 pages
  • Nicolas II, l'échec d'un souverain
    4999 mots | 20 pages
  • Leo et les dissertations
    626 mots | 3 pages
  • Alexandre le grand
    807 mots | 4 pages
  • Alexandre le grand
    374 mots | 2 pages
  • Henri le grand
    684 mots | 3 pages
  • Louis le grand 1
    307 mots | 2 pages
  • Le grand pays
    900 mots | 4 pages
  • L'odyssée d'homer
    4670 mots | 19 pages
  • Dissert sur lum.
    343 mots | 2 pages
  • ROUSSEAU
    553 mots | 3 pages
  • Dossier acrc
    286 mots | 2 pages