Algerie

907 mots 4 pages
Raconter l’histoire de la guerre d’Algérie n’est pas une tâche facile. Même cinquante ans après. Algériens et Français s’apprêtent pourtant à fêter la fin d’une guerre, qui ne dira jamais son nom, au moins jusqu’au 10 juin 1999, date à laquelle l’Assemblée nationale française a adopté une proposition de loi qualifiant de «guerre» les évènements qui ont déchiré la France et l’Algérie entre 1954 et 1962. Presque 40 ans d’omerta sur l’un des conflits les plus importants de la France contemporaine.
Difficile de surmonter les mémoires de tous les acteurs de la guerre. De Paris ou d’Alger, la guerre n’a ni le même visage ni le même nom. Les Algériens préfèrent notamment parler de guerre de libération.
Cinquante ans après la signature des accords d’Evian (18 mars 1962), il existe donc très peu d’ouvrages qui fassent consensus entre les différents acteurs, toujours prêts à se déchirer. Les conflits de mémoires sont à vif. Le réalisateur Gabriel Le Bomin et l’historien Benjamin Stora ont essayé de relever ce défi, celui d’une histoire qui rassemble. Une histoire à plusieurs voix. Le documentaire sera diffusé sur France 2 le 11 mars prochain à partir de 20h45.
Pour la première fois, la guerre d’Algérie racontée d’un seul trait et sous plusieurs angles. Guerre d’Algérie, la déchirure tente de prendre au corps huit années de guerre, avec le dessein de représenter tous les visages, tous les lieux et les crimes, d’un camp à l’autre.
Les deux volets du documentaire (55 minute chacun) s’articulent autour de l’année 1958. Une année centrale car elle signe le retour de l’homme providentiel. Le Général de Gaulle s’impose alors comme l’ultime recours pour sauver le pays. On peut voir les images de milliers de Français d'Algérie l'accueillir en héros le 13 mai 1958. Ils ne se doutent alors pas que le même homme sera à l’origine des accords d’Evian quatre ans plus tard.
Le documentaire se construit autour des faits historiques, auxquels se greffent les acteurs. Poignant, parfois

en relation

  • L ALGERIE
    1333 mots | 6 pages
  • Algerie
    1134 mots | 5 pages
  • algerie
    2833 mots | 12 pages
  • Algérie
    1292 mots | 6 pages
  • Algérie
    5023 mots | 21 pages
  • algerie
    1236 mots | 5 pages
  • Algérie
    3547 mots | 15 pages
  • Algeri
    365 mots | 2 pages
  • Algérie
    812 mots | 4 pages
  • Algerie
    1944 mots | 8 pages