Allegorie caverne

Pages: 7 (1731 mots) Publié le: 17 février 2013
(S)—Après cela compare notre nature, sous le rapport de l'éducation et de l'absence d'éducation, à un état du genre de celui que je vais te décrire. Représente-toi ceci: des hommes vivant dans une demeure souterraine en forme de caverne; elle possède une entrée ouverte à la lumière et s'étendant sur toute la longueur de la caverne. Ces hommes y séjournent depuis leur enfance, les jambes et le couenchaînés, de sorte qu'ils restent là et qu'ils peuvent seulement voir ce qui est en face d'eux car, étant enchaînés ils sont impuissants à tourner la tête; une lumière leur est dispensée, celle d'un feu brûlant loin derrière eux et au-dessus d'eux. Entre le feu et les prisonniers, représente-toi à une certaine hauteur un chemin le long duquel un petit mur a été construit, pareil à ces panneauxque les montreurs de marionnettes interposent entre eux et les spectateurs, et au-dessus desquels ils montrent leurs tours prestigieux. (G) —Je vois.—Alors vois aussi, défilant le long de ce petit mur, des hommes portant toutes sortes d'objets fabriqués qui dépassent du mur, statues de forme humaine et aussi animaux en pierre ou en bois et choses façonnées dans toutes les formes possibles; comme onpouvait s'y attendre, parmi ces porteurs qui défilent certains parlent et d'autres se taisent. —L'étrange image, et les étranges prisonniers que tu nous présentes là !— Ils nous sont semblables.
Tout d'abord, crois-tu en effet que de tels hommes aient vu d'eux-mêmes et les uns des autres autre chose que les ombres projetées par le feu sur la paroi de la caverne qui leur fait face?—Commentl'auraient-ils pu, puisqu'ils sont contraints toute leur vie de garder la tête immobile?—Et pour les objets qui défilent? N'en va-t-il pas de même? —Bien sûr que si. —Cela étant, s'ils étaient capables de dialoguer entre eux, ne crois-tu pas qu'en donnant un nom à ce qu'ils voient ils penseraient nommer les réalités elles-mêmes? —Nécessairement. —Et de plus, s'il y avait dans la prison un écho renvoyépar la paroi qui leur fait face? Toutes les fois que l'un des porteurs se mettrait à parler, à quoi, je te le demande, pourraient-ils rapporter cette voix si ce n'est à l'ombre en train de défiler? —C'est certainement ce qu'ils feraient, à mon avis. —Il est donc certain que des hommes dans cette situation ne tiendraient absolument rien d'autre pour vrai que les ombres des objets fabriqués. —Trèsnécessairement.
 —Examine alors ce qui arriverait s'ils étaient délivrés de leurs chaînes et guéris de leur égarement. Quelle forme cette délivrance et cette guérison prendraient-elles, si ce que je vais dire leur arrivait en vertu de leur naturel? Chaque fois que l'un d'eux serait délié et contraint soudainement de se lever, de tourner la tête, de marcher et de lever son regard vers la lumière,il souffrirait en accomplissant tous ces actes et, en raison de la lumière éblouissante, il serait incapable de regarder les objets dont il voyait tout à l'heure les ombres. Que déclarerait-il à ton avis si on lui disait qu'il n'a vu auparavant que balivernes et que maintenant, plus proche dans une certaine mesure de la réalité et tourné vers des choses ayant plus d'être, il a une vision pluscorrecte —et en particulier si, lui montrant chacun des objets qui défilent, on le contraignait par des questions à répondre sur ce qu'est chacun d'eux? Ne crois-tu pas qu'il serait embarrassé et qu'il jugerait que les choses qu'il voyait tout à l'heure sont plus vraies que les objets qu'on lui montre à présent? —Beaucoup plus vraies, à coup sûr. —Et si on le forçait alors à regarder la lumièreelle-même, ses yeux ne le feraient-ils pas souffrir et ne se détournerait-il pas pour chercher refuge du côté des choses qu'il a la force de regarder? Ne les jugerait-il pas réellement plus claires que celles qu'on lui montre?
—Et si quelqu'un, usant de violence, le tirait de là où il se trouve tout au long de la montée rude et escarpée et ne le lâchait pas avant de l'avoir traîné dehors, à la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Allégorie de la caverne
  • allégorie de la caverne
  • Allégorie de la caverne
  • Allégorie de la caverne
  • Allegorie de la caverne
  • Allégorie de la caverne
  • Allegorie de la caverne
  • Allegorie de la caverne

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !