allo

Pages: 11 (2672 mots) Publié le: 4 janvier 2014
Chef de l’État :

M. Carlo Azeglio Ciampi (depuis mai 1999)

Chef du Gouvernement :

M. Silvio Berlusconi (depuis juin 2001)

Capitale :

Rome (2 690 000 habitants)

Superficie :

301 000 km2

Population :

57,8 millions d’habitants (densité : 192h/km²)

Espérance de vie :

82,9 ans pour les femmes et 76,7 ans pour les hommes

Religion :

Catholique romaine (99,6 %)Taux de fécondité :

1,3 enfant par femme

PIB/habitant :

21 000 euros

Taux de croissance :

+ 0,5 %

Taux de chômage :

9 %

Taux d’inflation :

+ 2,7 %

Principaux clients :

1er : Allemagne (14,5 %)



2ème : France (12,2 %)



3ème : Royaume-Uni (6,7 %)

Principaux fournisseurs :

1er : Allemagne (17,7 %)



2ème : France (11,2 %)3ème : Royaume-Uni (5,1 %)


COUP DE PROJECTEUR SUR ...
L’ITALIE


I

– Quelques données

II

– Aperçu historique

III

– Les institutions





Ø Le pouvoir exécutif





Ø Le pouvoir législatif





Ø Le pouvoir judiciaire





Ø Les pouvoirs régionaux

IV

– Le fonctionnement du Parlement

V

– L'Italie et l’Union européenne

VI

– À ladécouverte de l'Italie






1 – QUELQUES DONNÉES SUR L’ITALIE

L’Italie est le plus développé des États méditerranéens, grâce à une renaissance rapide -le « miracle italien »- après la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’hui, plus des deux tiers des Italiens vivent dans des villes, dont trois (Rome, Milan et Naples) dépassent le million d’habitants. Mais cette populationne s’accroît plus, en raison de la chute de la natalité.

Chef de l’État :

M. Carlo Azeglio Ciampi (depuis mai 1999)

Chef du Gouvernement :

M. Silvio Berlusconi (depuis juin 2001)

Capitale :

Rome (2 690 000 habitants)

Superficie :

301 000 km2

Population :

57,8 millions d’habitants (densité : 192h/km²)

Espérance de vie :

82,9 ans pour les femmes et 76,7 ans pourles hommes

Religion :

Catholique romaine (99,6 %)

Taux de fécondité :

1,3 enfant par femme

PIB/habitant :

21 000 euros

Taux de croissance :

+ 0,5 %

Taux de chômage :

9 %

Taux d’inflation :

+ 2,7 %

Principaux clients :

1er : Allemagne (14,5 %)



2ème : France (12,2 %)



3ème : Royaume-Uni (6,7 %)

Principaux fournisseurs :

1er :Allemagne (17,7 %)



2ème : France (11,2 %)



3ème : Royaume-Uni (5,1 %)

(données 2002)
Liens :
Ambassade de France en Italie : http://www.france-italia.it
Institut culturel italien à Paris : http://www.iicparis.org



II – APERÇU HISTORIQUE

La tradition fait remonter la fondation de Rome à 753 avant J.-C.. Instaurée en 509 avant J.-C., après la fuite des rois, la Républiqueromaine conquit puis fédéra autour d’elle la plupart des cités de l’Italie actuelle au cours des siècles suivants. Du IIIème au Ier siècle, elle se constitua un immense empire, qui s’étendait sur toute l’Europe occidentale et méridionale, ainsi que sur l’Afrique du Nord et l’Asie mineure. A partir de la fin du Ier siècle avant J.-C., un régime impérial s’instaura graduellement, qui s’effondra sousles coups des envahisseurs wisigoths en 476 après J.-C..

La péninsule italienne resta divisée jusqu’au Xème siècle, un royaume lombard se constituant autour de Milan tandis que le territoire pontifical se développait autour de Rome. À la suite d’un lent redressement, l’Italie exerça au XIVème une réelle domination économique sur l’Europe, grâce à ses banquiers et à son grand commerce, le XVèmesiècle (Quattrocento) marquant l’apogée de ses Etats indépendants : Florence, la République de Venise, les Etats pontificaux.

Du XVIème au XVIIIème siècle, son morcellement politique fit du pays le champ de luttes d’influence entre les grandes puissances européennes, notamment française et espagnole au XVIème siècle, puis espagnole et autrichienne aux XVIIème et XVIIIème siècles. L’influence...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Allo
  • Allo
  • Allo
  • Allo
  • Allo
  • allo
  • Allo
  • allo

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !