Amamam

762 mots 4 pages
APPEL DE COMMUNICATIONS COLLOQUE ORGANISÉ PAR L’INSTITUT D’ÉTUDES INTERNATIONALES DE MONTRÉAL « COMMUNAUTÉS TRANSATLANTIQUES : ASYMÉTRIES ET CONVERGENCES» 2, 3 ET 4 NOVEMBRE 2011 UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROBLEMATIQUE L’océan Atlantique a été et demeure la voie de développement par excellence pour les pays riverains de l’hémisphère nord et, de plus en plus, pour les pays de l’hémisphère sud également. Si, au niveau historique, et jusqu’à ces récentes années, la notion de « communauté atlantique » reposait essentiellement sur une approche bilatérale liant les deux rives nord de l’Atlantique et, dans une moindre mesure, l’Europe et l’Amérique du Sud, depuis les années 2000, on a assisté à l’émergence d’un triple phénomène, à savoir : (i) la multiplication des remises en cause de l’approche limitative à la constitution de la communauté atlantique telle qu’elle avait été promue au sortir de la Deuxième Guerre ; (ii) la multiplication et le renforcement de nouvelles communautés transatlantiques ; (iii) mais aussi, fait plus original et novateur, le lancement de projets visant la constitution de véritables communautés tricontinentales atlantiques. À propos du premier phénomène, contentons-nous de rappeler qu’il a fait l’objet d’un colloque tenu en 2010 sous le titre « Repenser l’Atlantique : commerce, immigration, sécurité », colloque qui a précisément permis d’établir un constat fort selon lequel la vision parfois qualifiée d’atlanticiste d’hier n’était plus adaptée au contexte géostratégique, politique et économique actuel, d’une part, qu’il fallait engager la réflexion en direction d’une approche tricontinentale, de l’autre. Cependant, cette précision ne doit pas être interprétée de manière restrictive pour la bonne raison que plusieurs projets transatlantiques récents s’ouvrent timidement à cette approche – comme le montrent le Forum Europe-Amérique latine et les Sommets ibéro-américains qui accueillent désormais des membres observateurs associés, notamment le

en relation