Amelie nothomb

321 mots 2 pages
Amélie NOTHOMB, l’auteur de "Stupeur et Tremblements" nous plonge cette fois-ci dans la vie d’une enfant de sept ans, vivant dans un ghetto, en Chine.En quittant le Japon pour la Chine, qui n’est même pas en guerre, la petite fille est triste. Triste pour le Japon qui devra vivre sans elle…Alors, pour s’amuser, les enfants du ghetto jouent à se faire la guerre. Tout est permis, coups bas et autres humiliations pour vaincre l’ennemi, l’allemand de l’Est. Sa vie pourtant bascule le jour où elle voit Elena pour la première fois. Cette belle Italienne de six ans, belle comme un ange, qui vient d’emménager à quelques mètres de chez elle, va devenir le centre du monde. Mais Elena ne veut pas se battre. Alors pour l’éblouir, elle devra s’y prendre autrement qu’en rossant un allemand. Car elle l’aime, et Elena devra l’aimer aussi. Mais une seule chose compte pour l’Italienne, être regardée. Le jour où elle lui avoue son amour, l’autre rigole et se moque. C’est sa première humiliation et non pas la dernière. La suivante viendra en lui avouant qu’elle possède un cheval. Mais c’est en fait un vélo et Elena ne se gênera pas pour le lui faire remarquer. Faut-il qu’elle soit aveugle à ce point? En faisant une syncope à cause de son amour, elle réalise que pour être aimée, elle ne devra plus rien lui donner, plus un regard, plus une parole. Et, miracle, cela marche. La belle cherche par tous les moyens à se rapprocher et à reprendre une place dans son cœur. Enfin si elle en a un…En tout cas, elle est heureuse, car jamais Elena ne l’aura autant regardée que depuis le jour où elle l’a ignorée.

Source:

en relation

  • Amélie nothomb
    284 mots | 2 pages
  • amélie nothomb
    271 mots | 2 pages
  • Amélie nothomb
    471 mots | 2 pages
  • amelie nothomb
    1150 mots | 5 pages
  • Amélie nothomb
    952 mots | 4 pages
  • Amélie nothomb
    623 mots | 3 pages
  • Amélie nothomb
    1144 mots | 5 pages
  • Amélie nothomb
    810 mots | 4 pages
  • Amélie nothomb
    684 mots | 3 pages
  • Amélie nothomb
    1582 mots | 7 pages