American Psycho : la nouvelle confession d'un enfant du siècle

Pages: 10 (2453 mots) Publié le: 15 janvier 2014
American Psycho ou La nouvelle confession d'un enfant du siècle



Bateman et sa vision du monde

Bateman, narrateur homodiégétique, décrit le monde, les gens, le décor de sa vie, froidement, cliniquement, de façon chirurgical. Ainsi il dit : «  (...)j'utilise une caméra ultra-miniaturisée Minox LX à pellicule de 9,5 mm, lentille 15 mm f / 3.5, réglage d'exposition et filtre de TravelingWilburys dans un lecteur de CD portable posé sur la tête de lit, afin d'étouffer des cris éventuels.1 », cris qui risque de venir des deux jeunes prostitués qu'il s'apprête à torturer, narré avec foule de détails : « Je commence à dépiauter Torri, un petit peu, lui faisant des incisions avec un couteau à viande, découpant des morceaux de chair de son ventre et de ses jambes (…). Ensuite,j'essaie de lui découper les doigts à l'aide des ciseaux à ongles, et finit par verser de l'acide sur son ventre et son vagin, mais rien de tout cela ne semble l'achever le moins du monde, et je dois me résoudre à la poignarder à la gorge.2 » La violence décrite ainsi en devient encore plus dérangeante que la lecture en devient éprouvante.

Les propos crus et presque insoutenables contrastent avecl'image du « brave garçon sans histoire », comme le répète souvent Evelyn. Son physique parfait et ses tenues impeccables, qui demandent du temps et des soins, comme il nous l'explique au début du chapitre 2 où nous avons le droit à une vraie leçon de soins pour hommes : trucs et astuces pour enlever les cernes, avoir une belle peau ou comment bien se raser... Son côté obsessionnel ressort ici etempoisonne chaque étage de sa vie compartimentée. Cependant, on arrive très vite à douter de l'efficacité de tant de soin car une scène revient régulièrement, pourrais même être considéré comme le fil rouge du roman. Ce comique de répétition est basé sur le fait que tout le monde se ressemble assez logiquement. C'est encore le cas de nos jours dans la mode : tel tissus, tel camaïeu, telle coupe està la mode, tel style de monture de lunettes, tel paire de chaussure, etc. Mais ici, le microcosme (le monde de la bourse) fait que le choix est encore plus restreint, la répétition plus intense. Ainsi, il est confondu avec une dizaine de Golden-Boys, et surtout un certain Marcus Halberstam, double identité avec laquelle il jouera pendant tout le roman. Cette récurrence souligne l'absurde etsurtout le manque d'originalité de ce monde. L'individu n'est plus. La volonté de se démarquer est un premier élément d'explication du comportement de notre serial killer.

Son goût pour la mode est reconnu par tous. Lors des dîners, il est LA référence pour savoir si les mocassins à glands vont avec un pantalon de smoking ou si une cravate à rayures se porte avec une chemise noire ou blanche. Achaque interaction avec un personnage, il décrit sa tenue comme dans un magazine de mode : « Courtney porte une veste en laine et un gilet, un T-shirt en jersey de laine et un pantalon de gabardine, Bill Blass, des boucles d'oreilles Gerard E. Yosca en cristal, émail et plaqué or, et des ballerines d'Orsay Manolo Blahnik en satin de soie. »3 Les appartements, les meubles, les objets bref tout estdécrit de la même façon. Ce procédé a été repris par Frédéric Beigbeder dans 99 francs.4

Cependant, rien ne semble faire vibrer cet homme possédant tout. Il y a cependant trois chapitres qui sortent de l'ordinaire : un sur Genesis, un autre sur Whitney Houston et enfin un sur les Talking Head. Ce sont des analyses musicales et discographiques avec un rapport très complet sur chaque album, lesgrandes évolutions de chacun et aussi le ressenti de Bateman. On tient enfin une piste sur la présence d'humanité, de « normalité » chez lui. Pourtant, en grattant un peu, nos espoirs s'envolent...Déjà par la place qu'occupe ces chapitres : par exemple, celui sur Genesis est placé juste après une tuerie des plus horrible. L'auteur aurait-il voulu faire un peu d'humour avec ces petits interludes...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Confession d'un enfant du siècle
  • La confession d'un enfant du siecle
  • La confession d'un enfant du siecle
  • Confession d'un enfant du siècle
  • La confession d'un enfant du siècle
  • La confession d'un enfant du siècle
  • La Confession d'un enfant du siècle
  • La confession d'un enfant du siècle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !