Analye d'image campagne signature 2009 de cerruti

1858 mots 8 pages
CREATION, PRATIQUE ET LANGAGE
ANALYSE D’IMAGE

ANALYSE FORMELLE

- Campagne signature 2009 de Cerruti : campagne qui communique sur les valeurs et les codes de la marque

- Publicité composée de deux cadres : le cadre supérieur mettant en scène un femme sur fond gris foncé et un cadre inférieur blanc mentionnant « Cerruti Pure sensuality »

- cadre supérieur : la femme n’est pas dans une pièce ou un milieu, elle pose sur un fond gris rabattu très proche du noir. La lumière semble émaner de la femme ou de derrière elle ainsi le gris foncé tend à s’éclaircir autour d’elle.
Elle est prise de trois quart et selon un plan américain cad la cadrant de la tête à mi-cuisses. Elle se situe au milieu de l’image et prend approximativement un tiers de l’espace du cadre supérieur. Son corps est donc légèrement tourné vers la droite, ses hanches avancent alors que le reste du corps se place plus en retrait – notamment le haut de corps qui n’est pas dans la même alignement que les hanches – et ses bras retombent en arrière verticalement laissant un espace entre le bas de son corps et sa main. Il semble qu’elle avance légèrement sa jambe de droite. Son visage est orienté à droite et est légèrement axé sur le bas.
La femme est de type caucasien, sa peau est rose pâle (chair), ses yeux verts clairs. Les traits de son visage sont saillants : notamment son nez, ses pommettes et ses lèvres. Ses clavicules ressortent également. Ses cheveux, châtains, semblent mouillés. Ils sont tirés en arrière, derrière ses oreilles et continuent dans le dos, laissant ainsi son visage à découvert. Elle ne sourit pas et ne semble pas maquillée. Sa poitrine est largement découverte par la robe. Cette ouverture prend la forme d’un triangle retourné et ondulé. Elle montre le cou, les clavicules, le creux de la poitrine et une partie du ventre plat. Cette ouverture d’arrête au milieu du bas ventre. La robe laisse voir une grande partie du sein gauche de la femme.
Elle est vêtue d’une robe noire

en relation