Analyse commentaire arret

4177 mots 17 pages
Analyse et commentaire d’une décision de justice

Section II Analyse d’arrêt

11 Notion d’analyse d’arrêt L’analyse d’arrêt est le préalable au commentaire d’arrêt. Cet exercice est essentiel dans la mesure où il permet de dégager les éléments clefs de l’arrêt. Il requiert diverses qualités, sans lesquelles le sens de la décision ne pourra pas être compris ni expliqué clairement. L’étudiant doit tout d’abord faire preuve de rigueur dans la lecture de l’arrêt afin d’identifier les structures grammaticales et juridiques de la décision. Ensuite, il s’agit de se soumettre à une démarche objective de retranscription du contenu de l’arrêt. Il serait inacceptable d’occulter ou de travestir certains faits. En outre, à ce stade, le juriste ne prend pas parti. Enfin, la retranscription formelle de l’analyse doit apparaître avec clarté. Le lecteur doit pouvoir comprendre aisément les différents aspects de la solution.

I. Eléments de l’analyse d’arrêt

Cette phase d’analyse doit commencer par ce que l’on appelle une fiche d’arrêt. Dans un second temps, il est nécessaire de dégager ce que nous appelons des idées forces, des idées maîtresses.

1. La fiche d’arrêt

Celle-ci comprend l’exposé des données suivantes :

a. Retranscription des faits

La fiche d’arrêt commence par une reconstitution fidèle des situations de fait qui ont conduit à la saisine d’une juridiction. Parfois, celles-ci sont très simples et peuvent se résumer en quelques lignes. Il n’en est cependant pas toujours ainsi. Il peut être nécessaire de consacrer plusieurs lectures à l’arrêt, avant d’établir une chronologie exacte des faits déterminants. Contrairement à une idée parfois reçue parmi les étudiants, tous les faits ne figurent pas nécessairement dans le premier attendu. Il est souvent nécessaire de rechercher dans le dernier motif un élément de fait déterminant.

b. Qualification

La qualification consiste à rattacher certains

en relation

  • Méthode
    1984 mots | 8 pages
  • Methodologie
    1671 mots | 7 pages
  • Methodologie
    1671 mots | 7 pages
  • Méthodologie commentaire comparé
    1693 mots | 7 pages
  • Commentaire d'arrêt civil 3e cour de cassation 23 juillet 1997
    534 mots | 3 pages
  • Commentaire d'arret
    3206 mots | 13 pages
  • Droit
    3009 mots | 13 pages
  • Fiche d'arret
    1683 mots | 7 pages
  • Méthode commentaire d'arrêt
    2188 mots | 9 pages
  • Commentaire
    8528 mots | 35 pages