Analyse comparative

70130 mots 281 pages
KPMG S.A. Advisory Services Tourisme Hôtellerie Loisirs 1 cours Valmy 92923 Paris La Défense Cedex France

Téléphone : Télécopie : Site internet :

+33 (0)1 55 68 69 18 +33 (0)1 55 68 78 45 www.kpmg.fr

Ministère de l’économie, de l’industrie et de l’emploi Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services Analyse comparative des centres de profit des industries touristiques française et espagnole

Janvier 2011

Janvier 2011 Ce rapport contient 233 pages

DGCIS

KPMG Tourisme Hôtellerie Loisirs

La France, est le premier pays récepteur de touristes au monde (74,2 Millions en 2009), devant l’Espagne (52,2 M) ; mais elle figure seulement au troisième rang pour ce qui concerne les recettes touristiques générées par les visiteurs internationaux (57,5 Milliards de dollars), derrière l’Espagne (62,5 Milliards). Le secteur du tourisme pèse ainsi d’un poids important dans l’économie française et plus encore dans celle de l’Espagne. Pour autant, les modèles touristiques respectifs présentent de fortes singularités, qui se traduisent par des modes de création de valeur assez nettement différenciés, ainsi que par une réactivité diverse face aux aléas. Après des décennies de forte croissance, les industries touristiques française et espagnole se sont trouvées face à des difficultés d’ordre conjoncturel, avec en 2009 la baisse importante des arrivées et nuitées étrangères, et les freins mis aux projets de développements... Mais chacune des deux industries fait face également à des difficultés plus structurelles, qui se sont accentuées avec la crise récente. Ainsi, à des degrés et selon des contextes différents, la problématique de rénovation et de repositionnement concerne nombre de filières du tourisme, en Espagne comme en France. L’étude à caractère économique commandée par la DGCIS, au bénéfice des professions et institutions françaises du secteur, vise principalement à améliorer la connaissance des performances du système touristique

en relation

  • Analyse comparative
    807 mots | 4 pages
  • Analyses comparatives
    2695 mots | 11 pages
  • Analyse comparative
    299 mots | 2 pages
  • analyse comparative
    5453 mots | 22 pages
  • Analyse comparative
    1312 mots | 6 pages
  • Analyse comparative
    1342 mots | 6 pages
  • Méthode: analyses comparatives
    296 mots | 2 pages
  • analyse de systéme comparative
    1698 mots | 7 pages
  • Analyse comparative des quilibres
    341 mots | 2 pages
  • Analyse comparative de l'imge
    2790 mots | 12 pages