Analyse de la noce de bertolt brecht

1091 mots 5 pages
Bertolt Brecht est né le 10 février 1898 à Augsbourg en Bavière et il est mort le 14 août 1956 à Berlin. Il est né sous le nom de Eugen Berthold Friedrich Brecht, il était un poète allemand, un metteur en scène, un critique de théâtre et un dramaturge du XXe siècle. Il fit la Première Guerre mondiale et elle le marqua beaucoup et il écrivit plusieurs pièces de théâtre avec pour but de provoquer, car il est révolté de la société par rapport à la guerre auquel il participa. Il créa La Noce chez les petits bourgeois qui est une pièce de théâtre en un acte, du dramaturge allemand, écrite en 1919. Cette œuvre est l’une de ses pièces d’après-guerre et elle fut créée en 1926, à Francfort. Cette pièce fut publiée pour la première fois en 1961, cinq ans après le décès de Brecht. Elle est encore jouée parfois sous le simple titre de La Noce, comme l’a fait le metteur en scène Gregory Hlady. Il a remis sur scène la pièce de Brecht qui se jouait durant le mois de février à mars au Théâtre Prospero à Montréal. L’histoire se situe autour d'un mariage. Plus précisément du repas après la célébration d’un mariage, où le père raconte ses anecdotes et les répètes à quelque reprise, où un couple ne cesse de courtiser soit le nouvel époux pour la femme soit la nouvelle épouse pour l’homme, an agissant ainsi ils tentent d’énerver l’autre, où la mariée finit par être contrarier du comportement de certain de ses invités, où le marié n’arrête pas de se venter que ses meubles, fait à la main soit dit-en passant, sont solides, où la sœur de la marié disparait discrètement avec l’un des invités.

Première, l’Allemand est reconnu pour ses pièces de théâtre comportant sur la distanciation, se principe a pour effet d’imposer une distance que le comédien met avec le personnage qu'il joue afin d'augmenter le poids du message et du texte joué, mais aussi de mettre une distance entre les personnages, la pièce et les spectateurs pour ainsi permettre à ceux qui regardent ou qui lisent une de

en relation

  • Résumé du roman Le garçon au pyjama rayé
    2058 mots | 9 pages
  • Analyse de Tit Coq
    941 mots | 4 pages
  • Argumentation thérèse raquin
    732 mots | 3 pages
  • L'image de la femme entre 1950 et 2010
    596 mots | 3 pages
  • Fabliau : le bourgeois et la vieille dame
    340 mots | 2 pages
  • Mobiles de meurtres
    518 mots | 3 pages
  • La robe de mariée
    1084 mots | 5 pages
  • Étudiant
    940 mots | 4 pages
  • Invention
    869 mots | 4 pages
  • La boite à merveilles
    479 mots | 2 pages
  • A.dumas, pauline
    304 mots | 2 pages
  • Evaluation du chapitre Pauline de Dumas
    600 mots | 3 pages
  • Amphytrion
    1140 mots | 5 pages
  • Histoire des arts
    582 mots | 3 pages
  • Marivaux, lecture analytique
    1144 mots | 5 pages