Analyse de la nouvelle la ficelle par guy de maupassant

609 mots 3 pages
Analyse d'une nouvelle

Introduction :
Au XIX siècle, en réaction au romantisme qui n’était qu’idéalisme et sentimentalisme, le réalisme prit naissance. Les auteurs de ce courant littéraire, tel Flaubert et Zola, s’inspiraient de la vie quotidienne du prolétariat pour dénoncer dans leurs œuvres la misère sociale. Dans sa nouvelle « la ficelle », parut en 1883, Guy de Maupassant dépeint la cruauté et l’injustice sociale. Lors de cette présentation, nous dégagerons le schéma actanciel et narratif ensuite nous aborderons les thèmes mentionnés, le portrait du personnage principal, les méthodes employées par l’auteur pour susciter certaines émotions, la description et finalement la tonalité qui se dégage du récit
Portrait du personnage principal :
Dans cette nouvelle, l’auteur n’a pas décrit de façon détaillée la physionomie de l’héro. En revanche, nous savons que maître Hauchecorne est un paysan Normand, de stature courbée par l’âge avancé et ayant du mal à se déplacer en raison de rhumatismes qu’il avait.
À travers le texte, nous pouvons déduire quelques traits de caractères du personnage principal. En voici quelques uns :
• Radin : L’emploi de la figure d’atténuation la litote (dire moins pour en suggérer davantage, les Normands connus pour leur avarice): « …Maître Hauchecorne, économe en vrai Normand, pensa que tout était bon à ramasser qui peut servir…»
Maupassant a utilisé ce procédé afin d’atténuer son trait de caractère d’avarice.
• Rancunier : L’emploi d’adjectifs « …ils étaient restés fâchés, étant rancuniers tout deux. »

• Poltron : Champ lexical
« le paysan, surpris, inquiet »; «le campagnard, interdit »; « apeuré »; « le bonhomme suffoquait d’indignation et de peur »
• Impatient: L’emploi de gradation
« …il se fâchait, s’exaspérant, enfiévré, … »
• Naïf : L’emploi de personnification
« et il se sentait frappé au cœur par l’injustice du soupçon »
L’auteur emploi ce procédé. Il est difficile de se défaire d’une réputation

en relation

  • Les paysans dans les contes de Maupassant
    2444 mots | 10 pages
  • projet de la ficelle
    9023 mots | 37 pages
  • lolita
    4995 mots | 20 pages
  • La structure de la nouvelle chez Maupassant
    1569 mots | 7 pages
  • 92PSTC
    3080 mots | 13 pages
  • Analyse textuelle.
    734 mots | 3 pages
  • Ficelle
    736 mots | 3 pages
  • E.E Maupassant
    5551 mots | 23 pages
  • La ficelle guy de maupassant
    3252 mots | 14 pages
  • Fiche lecture bel ami
    5171 mots | 21 pages