Analyse de menon, platon

Pages: 6 (1256 mots) Publié le: 3 mars 2013
Ménon

Intro

Platon est un philosophe grec, disciple de Socrate (427-347 av. J.-C.). Son œuvre est constituée de dialogues où les interlocuteurs cherchent ensemble la vérité sur un sujet donné : c'est la méthode dialectique, qui épouse la forme de la pensée, ce dialogue intérieur et silencieux de l'âme avec elle-même.
Le texte que nous allons étudier est un extrait (80d-81e) de Menon.Le Ménon est un dialogue de Platon, dans lequel Ménon et Socrate essaient de trouver la définition de la vertu, sa nature, afin de savoir si la vertu s’enseigne ou, sinon, de quelle façon elle est obtenue.
D’une part, Ménon ; un personnage historique. Ménon est jeune, riche et a nombreux serviteurs. Il a reçu une bonne éducation, il connaît les poètes, la géométrie, les explicationsscientifiques. Il a lui-même déjà prononcé de nombreux discours sur la vertu. Fait-il partie des sophistes, dont la spécialité était précisément l’enseignement de la vertu ? Les indications ne permettent pas de le savoir : Ménon est un pur produit de l’éducation rhétorico-sophistique, particulièrement doué pour les discours sur la vertu, mais on le voit aussi se montrer très réservé à l’égard de l’enseignementdes Sophistes.
 En tout cas, le portrait qu’en fait Platon est un des plus bienveillants parmi tous les témoignages que nous ont laissé les auteurs antiques.
D’autre part, Socrate. Il présente plusieurs traits inattendus : Notamment
. Socrate affirme qu’il est nécessaire de chercher ce qu’on ne sait pas, après avoir clairement compris qu’on l’ignore. Pour cela, il atténue l’exigence critiquequi le caractérise dans les premiers dialogues. Il accepte le recours à une procédure d’examen par hypothèse, qui permet de parvenir à certaines conclusions provisoires.
. le Socrate du Ménon est un Socrate mathématicien.
 . Socrate plus affirmatif notamment dans la question de la Réminiscence. Apprendre, c’est se souvenir.
 Donc un Socrate moins socratique et un Socrate plus platonicien.
 Dans un premier temps, la question examinée est donc celle de l’essence de la vertu. Néanmoins, après plusieurs vaines tentatives de réponse, Socrate et Ménon examinent la question plus générale encore : la connaissance est-elle seulement possible ? Et comment ? L’interrogation sur la vertu se poursuit dans un troisième temps, avec l’examen de la question posée initialement par Ménon, celle del’enseignement de la vertu.
Nous allons ainsi nous demander, selon Platon, d’ou vient la connaissance des hommes ?
On effectuera une étude linéaire du texte en le séparant en deux parties. Tout d’abord on s’intéressera a L’impossibilité de la recherche : le paradoxe de Ménon, de la ligne 1 a la ligne 25. Et ensuite, on verra la solution apporte par Platon : L’immortalité de l’âme permettant laréminiscence, de la ligne 26 a la dernière ligne.

Développement



1. L’impossibilité de la recherche, le paradoxe de Ménon
Dans la premiere partie du dialogue Ménon doute de la possibilité de la recherche de la connaissance. En effet, comment prendre pour objet de recherche quelque chose dont on ne sait pas ce que c’est ? (1er aspect du paradoxe) Et selon quel critère identifier, si on«tombait dessus », la chose que l’on recherche si on ne la connaît pas ? (2e aspect du paradoxe). Il ne sert donc à rien de chercher.
Socrate reformule à la ligne 6 : il est impossible de chercher ce qu’on connaît tout comme ce qu’on ne connaît pas. Ce qu’on connaît, on ne le cherche pas, et comment savoir quelle est cette chose que l’on cherche quand on ne la connaît pas ? (1er aspect, le 2e endécoule). La formulation socratique met en évidence le dilemme : soit je connais (totalement) un objet, soit je ne le con- nais pas (du tout).
Socrate ne croit pas que cet argument soit bon (l. 14). Il explique qu’il a entendu des prêtres, des prêtresses ainsi que le poète grec Pindare parler d’un langage divin de la connaissance. Il décrira par la suite ce que ces personnes ont affirmé, ce...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Menon de platon
  • Ménon de platon
  • Platon ménon
  • PLATON Menon
  • Ménon platon
  • Menon de platon
  • Platon menon
  • Résumé du ménon de platon

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !