Analyse de pratique pose de gripper

Pages: 6 (1322 mots) Publié le: 14 juin 2014
Je suis en stage dans le service de médecine 2 (médecine interne, dermatologie, gastroentérologie) d’un hôpital d’instruction des armées. Il y a trente lits dans le service, une aile consacrée à l’hospitalisation de jour et une autre aux consultations de dermatologie (petites chirurgies et réfections de pansements dermatologique).
C’est ma septième semaine de stage et je suis à l’hôpital dejour qui accueille essentiellement des patients venant pour des cures de chimiothérapie.
L’infirmière part dans le couloir avec un plateaux pour poser un gripper à un patient. Dans le couloir je prends mon courage à deux mains et lui demande si je peux poser l’aiguille de Hubert au patient (c’est le soin que j’appréhende le plus). Elle me dit qu’elle allait justement me le proposer. Je rentre dansla chambre du patient et lui demande si il veut bien que ce soit moi qui lui pose le gripper, il est d’accord pour que j’effectue le soin. Je prépare alors mon plan de travail. Je fais en sorte d’avoir un triangle : propre, patient, sale. Je dispose sur l’adaptable mon champs stérile et je dispose tout mon matériel de façon stérile sur ce champs. J’enlève le patch d’EMLA de la chambre implantabledu patient, et j’enfile mes gants stériles. Je place les champs troués sur le patient, et j’entame la détersion en quatre temps Bétadine (Bétadine dermique (rouge), rinçage sérum physiologique, séchage et Bétadine alcoolique (orange)). Je prépare l’aiguille de Hubert avec la seringue pré-remplie stérile pour toujours rester en pression positive et savoir si j’ai un retour veineux quand j’auraiposé le gripper. Je m’approche du patient avec l’aiguille de Hubert dans la main droite et avec l’autre je saisie sa chambre implantable pour qu’elle ne bouge pas quand je piquerai. Je lui demande de gonfler les poumons et en même temps je prends une grande inspiration. Puis je pique dans sa chambre implantable toute tremblante. Je vérifie mon retour veineux. Je rince la tubulure et regarde si leproduit passe bien. Je clampe le gripper en pression positive et place un pansement transparent pour maintenir le gripper et pour voir le point d’injection. Je range mon matériel, remercie le patient et sors de la chambre avec l’infirmière. Je ressens une énorme fierté d’avoir réussi ce soin pour la première fois et surtout d’avoir pu dissocier le soin de mon vécu personnelle. J’ai réussi ce soin carj’ai pu mettre à distance mes ressentis face à cet acte et mes expériences personnelles sur mes proches par rapport à un patient. De plus, l’équipe soignante a su m’écouter et m’encourager devant ce soin qui me tétanisait. Je l’ai aussi réussi sans encombre car l’équipe me faisait confiance, ce qui m’a permis d’avoir une meilleure estime de moi-même et beaucoup plus de motivation pour agir sur unsoin comme celui-là et aussi de prendre l’initiative de le faire.
Quand je suis sortie de la chambre, j'ai la sensation que le soin s'est bien déroulé et je me suis demandé pourquoi ai-je réussi ce soin ? Qu'est ce que cela m'a apporté ? Qu'est ce qui m'a permis de faire ce soin dans les règles d'asepsie et de dépasser ma crainte ? Ai-je pris quand même le temps de discuter avec le patientpendant ce soin technique ? Ma communication, ma relation soignant-soigné n'a telle pas été altérée par ma concentration et mon stress lors du soin ? Pour la situation je suis en présence d'un patient qui est dans le service de médecine 2 de l'HIA, du coté de l'hospitalisation de jour, pour sa cure de chimiothérapie. Le soin qu'il faut effectuer, est la pose d'un gripper, soin à effectuer en stérile,qui est relativement technique. L'aiguille de Huber ou Gripper est une aiguille à biseau tangentiel en acier inoxydable, permettant la ponction dans une chambre implantable. La pose de Gripper est un soin que j'appréhendais beaucoup, à cause de sa complexité et de mon vécu avant mon entrée à l'Institut de formation en soins infirmiers. Lors de ce soin, j’ai utilisé les règles d'asepsie que...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Analyse de pratique Pose de perfusion SC
  • Analyse de pratique pose de cathéter veineux
  • Analyse de pratique en long séjour pose de sonde urinaire
  • Analyse De Pratique Pr Paration De Pose De Perfusion En Sous Cutan E
  • analyse cas pratique pose alimentation sur sonde naso-gastrique EIDE
  • Analyse pose cathéter
  • analyse pose perfusion péripherique
  • Analyse: pose de sonde urinaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !