Analyse de pratique surveillance post-opératoire

Pages: 7 (1543 mots) Publié le: 18 novembre 2012
Analyse de pratique n°3
Stage du 26 septembre au 30 octobre 2011
Surveillance post-opératoire

Présentation de la situation :

QUI : - moi, étudiante infirmière de première année, lors de ma deuxième semaine de stage.
- la patiente Mme X, 32 ans, vient d’effectuer une ponction folliculaire en anesthésie générale le mardi 4 octobre 2011.La patiente sort du bloc opératoire vers 12h.La ponction folliculaire est réalisée sous contrôle échographique à l’aide d’une aiguille qui va permettre de ponctionner les follicules à travers la paroi du vagin et de recueillir les ovocytes par aspiration du liquide folliculaire. La patiente n’a pas d’antécédents médicaux, ni d’allergies connues. La patiente a eu comme traitement du puregon ayant pour but la croissance des follicules parvoie sous cutanée puis a arrêtée son traitement lorsque la maturation folliculaire a été suffisante. La patiente a reçu par la suite une injection sous cutanée de hCG, une hormone de la grossesse (ovitrelle par exemple) permettant de déclencher l’ovulation 36h avant la ponction. La ponction folliculaire sera suivie d’une fécondation in vitro (fiv) un autre jour où il y aura recueil de sperme ettransfert des embryons.
C’est la femme qui est ici infertile puisque c’est une fécondation in vitro « classique » c'est-à-dire sans injection de sperme. Le nombre d'ovocytes est une caractéristique individuelle et peut être insuffisant pour certaines femmes. Egalement, l’endométriose est une maladie caractérisée par la présence anormale d’une muqueuse utérine sur le péritoine du petit bassin et dansles ovaires qui entraîne une diminution de la fertilité. Il existe cependant des causes inexpliquées d’infertilité.

OU : dans une clinique privée de Neuilly, en service de chirurgie ambulatoire, dans une chambre double au premier étage

QUOI : la surveillance post-opératoire 

QUAND : à la sortie du bloc, après la ponction, à 12h

COMMENT : je frappe à la porte et rentre dans la chambre,je demande aux personnes accompagnant les patientes de sortir de la chambre. Ceci permet de respecter l’intimité de la patiente parce qu’elle ne veut pas forcément que son voisin de chambre ou même son conjoint sache qu’elle a mal, qu’elle a des saignements…
J’installe confortablement la patiente. Je m’assure que le rideau est tiré puisque c’est une chambre double, pour le respect de l’intimité.Je lui remets ses bilans sanguins ainsi que sa carte de groupe sanguin (obligatoire pour une anesthésie générale) qui ont été nécessaires à l’opération. La carte de groupe sanguin est obligatoire pour que l’opération puisse avoir lieu (en cas d’hémorragie, elle permet d’effectuer une transfusion sanguine). Elle doit comporter deux déterminations validées du groupe ABO, rhésus et kell.
Lacomplication la plus grave pour cette opération est l’hémorragie vaginale puisque le chirurgien traverse le fond du vagin pour arriver jusqu’aux ovaires où les follicules sont prélevés. Il est donc essentiel d’écarter tous les signes cliniques de l’hémorragie interne :

* Je vérifie tout d’abord l’état de conscience de la patiente. Pour cela, je lui pose des questions. La patiente me répond, ce quiest rassurant quand à son état neurologique.

* Je regarde ensuite l’état clinique de la patiente. Elle me semble un peu fatiguée, le teint pâle. La patiente ne présente pas de saignements externes (épistaxis, gingivorragie, métrorragie…). Un saignement vaginal important, avec des caillots pourrait être un signe d’hémorragie interne. Si le saignement n’est pas extériorisé, celui-ci peutconstituer une poche sous pression et comprimer les tissus ou organes adjacents.

* Je prends ensuite la tension. La patiente a 92/50 de tension. Je regarde dans son dossier médical et m’aperçoit qu’elle avait 120/63 de tension avant l’opération. Sa tension est donc un peu basse mais la patiente n’est cependant pas hypotendue (l’hypotension correspond à une tension inférieure à 90 mmHg. Une...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Surveillance post opératoire
  • Analyse de pratique, sur une préparation pré opératoire
  • anxiété post opératoire
  • La surveillance du réveil post-anesthésique
  • La douleur en post opératoire
  • Analgésie post opératoire en sspi
  • App surveillance post-interventionnelle
  • Analyse de pratique retour de bloc opératoire d’une patiente venue pour sleeve

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !