Analyse de pratique

Pages: 5 (1229 mots) Publié le: 6 juin 2014
Groupe S3


Analyse de pratique Stage 2




Stage effectué à la maison de retraite médicalisée .

Mme C, souffrant d’une perte d’autonomie liée à des chutes à répétitions, elle a été admise en EHPAD car elle ne pouvait plus vivre seule.Durant la seconde semaine de stage dans cette maison de retraite, je faisais ma tournée avec l’infirmière , qui me demanda de l’aider durant le pansement de l’escarre sacré de madame C, car cette patiente ne peut se mobiliser sans aide.

J’avais déjà eu l’occasion de rencontrer cette dame, car j’effectue avec l’aide-soignante sa toilette complète au lit tous les matins. Je m’étais déjàprésentée à elle.
Je me dirigeai alors vers sa chambre avec l’infirmière, nous avions tous deux le masque, ainsi que la blouse stérile et les gants pendant toute la durée de ce soin. L’infirmier prépara son kit à pansement, le sérum physiologique et le Mépilex. L’infirmière me demanda de maintenir Madame C en monobloc pour pouvoir faire la réfection du pansement. Lorsqu’elle enleva le pansement usagé, uneodeur que je n’avais jamais encore rencontrée jusqu’ici me pris de cours et me perturba beaucoup. Je n’avais jamais vu une escarre à ce stade. On voyait la forme de l’os et l’escarre avait des écoulements. Je fis choquer par l’odeur qui était frappante, je pris sur moi afin de ne rien paraître, sur mon non verbal et de garder une attitude aussi normale que possible, dans le but de ne pas luifaire ressentir ce que moi je ressentais.
J’étais admirative devant le tact, et le professionnalisme de cette infirmière qui ne laissa rien paraître et qui effectua son soin avec beaucoup d’aisance. Elle resta de marbre, imperturbable, concentré et sur d’elle. Ce qu’elle vit et ce qu’elle senti ne semblait pas la gêner.

J’ai remarqué que la patiente était crispée, j’ai essayé de la rassurercomme je pouvais car ce soin est douloureux, je lui disais que c’était presque fini et que malgré la douleur on faisait cela pour son bien. Comme la fenêtre était fermer l’odeur se propageait de plus en plus dans la pièce au bout de cinq minute elle en devenait insupportable et étouffante. J’étais très gênée car la patiente me faisait face, et je grimaçais, cette patiente me dit qu’elle était désoléeet que l’odeur la mettait mal alaise, la dérangeait, j’en devenais nauséeuse. J’essayais d’avoir envers elle une attitude professionnelle, de paraître insensible mais sans m’en rendre compte mon visage pris une toute autre forme, je ne respirais plus, je me forçais à lui sourire. Elle garda les yeux fermés et la bouche crispée pendant toute la durée du soin, et moi qui n’avait jamais senti uneodeur aussi forte inconsciemment fit tout pour sortir de cette pièce au plus vite. Quand l’infirmière eu fini son soin, je me suis empressé d’aller jeter les gants juste pour prendre l’air car il m’était impossible de rester plus longtemps, cette nausée persistait.
Je pris une bouchée d’air et m’empressa de ré entrer dans la chambre pour aider l’infirmière à installer la patiente dans sonfauteuil pour sa séance de kiné. Une fois installer je fis comme si de rien n’était et soulagée d’être a l’extérieur je l’ai accompagné voir son kinésithérapeute.






Problématique de la situation


Comment a-t-elle fait pour contrôler ses émotions? S’était-elle habituée à l’odeur? Cela serait-il dû à son expérience ou a son professionnalisme ? Comment a-t-elle fait pour garder son sangfroid devant cette patiente ? Comment puis-je y arriver aussi ?

On a appris qu’il existe trois raisons à la réflexion philosophique : la vulnérabilité des patients, la complexité de certaines situations (interrogation éthique) et le raisonnement collégial. Chaque patient quel que soit son état, sa pathologie, ou sa façon d’être a une dignité qui lui est propre. Devant une telle...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Analyse de pratique
  • Analyse de pratiques
  • Analyse de pratique
  • Analyse de pratique
  • Analyse de pratique
  • Analyse de pratique
  • Analyse de pratique
  • Analyse de pratique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !