Analyse de "tant que mes yeux" par louise labbe

Pages: 5 (1153 mots) Publié le: 19 mars 2011
Louise Labé est une poétesse française qui est née en 1524 à Lyon. Elle était une littéraire active dans la période de la Renaissance. Elle était surnommée « la Belle Cordière ». Sa mère est morte quand Labé était jeune, alors c’était son père qui a introduit la petite fille à l’éducation. Pendant son enfance Labé a appris les langues et la musique.

L’épouse de Labé était Ennemond Perrin,un riche marchand de cordes. Grâce à son mari, elle était capable de créer une grande bibliothèque plein de livres pendant un temps où les livres étaient rares. C’est dans cette bibliothèque qu’elle à découvert son amour pour la littérature.

Labé était active dans le cercle littéraire Lyonnais, avec les autres poètes influents. Les œuvres de Labé était publiées en 1555, le recueil avait aussiles poèmes écrit en son honneur par les poètes de son cercle. En 1565, Labé est tombée malade. Elle a succombé à son maladie en 1566.

« Tant que mes yeux » est un sonnet écrit par Louise Labé. C’est le sonnet XIV de son texte « Evvres ». Le poème était publié en 1555 dans la période de la Renaissance. Ce sonnet est un poème qui associe la perte d’amour à la mort. Il exploitant les thèmes dutemps qui passe et de la nécessité du désir d'amour pour pouvoir vivre.

Les premiers deux quatrains évoquent le désir de vivre, ils démontrent que L’amour fait la vie. Puis en opposition, les deux tercets expriment le souhait de mourir, lorsque l'amour sera impossible, l'âge venu. Alors le narrateur pense que l’amour est la chose qui fait la vie, et quand ont n’as pas d’amour, il n’y à pointde raison de vivre. Il démontre que si ont ne peut pas déclarer et participer dans l’amour, le plus beau jour sera noir, et la mort est la seule chose qu’elle veut.

Le premier et la troisième strophe parlent des choses physiques que le narrateur fait : « pourra ma voix et un peu faire entendre », « Quand mes yeux je sentirai tarir » etc. Le deuxième et le quatrième strophe parle dessentiments de l’esprit : « Tant que l’esprit se voudra contenter », « Et mon esprit en e mortel séjour » etc. Alors le poème alterne subtilement l’idée du corps et de l’esprit.

La forme utilisée dans ce poème est celle du sonnet. Sa structure est de deux quatrains, et deux tercets. C’est un sonnet lyrique en décasyllabes où l’auteure célèbre l’amour mais aussi le chant amoureux. Les rimes despremiers deux strophes sont des rimes riches, sauf la rime de « regretter » et « résister », ces rimes sont suffisantes. Les derniers deux strophes ont des rimes riches. L’exception c’est « Impuissante » et « amante ». Les mots placés à la rime sont tous des infinitifs. Ils se réfèrent tous à des actions de la poétesse « ..pourront larmes épandre ».

La structure du sonnet fait apparaitre uneopposition entre le présent et le futur. Le narrateur utilise la phrase « tant que.. » qui décrit les actions qui sont au présent, les choses qui se passent durant la lecture. Mais dans la deuxième phrase du premier tercet le narrateur dit « Mais quand.. ». L’utilisation de ces mots signifie les événements du futur, des choses qui vont se passer, et les choses que le narrateur veut voir se produire aufutur. Dans ce cas, la chose que le narrateur veut arriver dans le futur est sa mort. Cette opposition entre le présent et le futur donne un certain sense de tristesse au poème, parce que pour le narrateur, le présent est plein des larmes puis au futur le narrateur veut mourir. Spécifiquement la référence au futur est vraiment triste parce que le poème implique qu'au futur ont va perdre d’amouret que c’est la seul raison de vivre. Alors la perte d’amour, et puis la perte de la volonté de vivre est inévitable pendant notre vie. C’est vraiment déprimant.

Typiquement un sonnet amoureux s’adresse à l’être aimé paré de toutes les qualités. Mais dans ce poème l’adresse à l’amant est très vague, le narrateur dit seulement « toi » et « tes grâces ». Il n’y pas une description des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Tant que mes yeux..., louise labé
  • Tant que mes yeux de louis labé
  • Louise labé tant que mes yeux
  • Analyse louise labbé
  • Louise labé "tant que mes yeux pourront larmes espandre"
  • commentaire Louis Labé Tant que mes yeux pourront larmes épandre...
  • Commentaire analytique : "Tant que mes yeux pourront larmes épandre" de Louise Labé
  • Louise labbe, poesie et feminite

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !